3,8 millions de jeunes africains initiés en programmation informatique, un signe encourageant pour l’avenir

1
3643
Célébration du programme Africa Code Week (ACW) dans une école rurale marocaine en 2019.

(CIO Mag) – 3,85 millions de jeunes africains, dont 47 % de filles, initiés en programmation informatique dans 37 pays. C’est le bilan de l’édition 2019 de l’Africa Code Week (ACW). Une initiative de l’Unesco et SAP (importante société allemande du marché des applications d’entreprise), visant la formation de la jeunesse aux compétences numériques.

Africa Code Week a été lancée en 2015. Preuve de la mobilisation des gouvernements et communautés pour l’apprentissage, ACW 2019 a été marquée par l’intégration du codage informatique dans les programmes scolaires de plusieurs pays. Tels le Cameroun, le Ghana, le Maroc ou encore la Tunisie. Soucieux qu’ils sont de préparer leurs jeunesses aux enjeux de la Quatrième révolution industrielle.

L’informatique, une priorité pédagogique

Selon les partenaires au projet, le Maroc est un exemple de réussite de l’initiative Africa Code Week 2019. Dans ce pays, les compétences numériques font désormais partie intégrante des programmes scolaires. On y compte plus de 2,4 millions de jeunes bénéficiaires dont 48 % de filles.

A en croire Saaïd Amzazi, le ministre marocain de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, l’initiation à la programmation informatique joue un rôle déclencheur sur la passion d’apprendre chez les jeunes, et ce à une échelle sans précédent.

« Grâce au rôle prépondérant joué par Africa Code Week, l’informatique est devenue à la fois une priorité pédagogique et une fête pour chaque école marocaine », explique le ministre du Maroc qui occupe la première place du classement 2019, devant le Cameroun. Ce pays d’Afrique centrale met en exergue, par la forte participation de ses jeunes et de son corps enseignant, les priorités du gouvernement en matière de renforcement des capacités pédagogiques.

Africa Code Week est soutenue activement par plusieurs partenaires : la Fondation DreamOval, l’Unesco YouthMobile, Google, Irish Aid, le Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du développement (BMZ), Jokkolabs ou encore le Camden Education Trust. 130 organisations locales et 120 ambassadeurs bénévoles répartis sur tout le continent font également partie du réseau.

Ce qui représente une grande force pour l’ACW, selon Claire Gillissen-Duval, directrice de la Responsabilité sociétale d’entreprise EMEA et de l’initiative Africa Code Week chez SAP : « D’ici quelques semaines, nous annoncerons comment, grâce à leur aide, l’initiative est en train d’entrer de plain pied dans l’univers du virtuel. Ce virage permettra d’étendre l’impact de l’initiative à tous les pays du continent africain afin que tous puissent participer, élèves comme enseignants », assure-t-elle.

Anselme AKEKO

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here