Emefa Kpegba, encadrant des jeunes enthousiastes, en atelier, lors du bootcamp à Lomé

(Cio Mag) – Lomé a abrité la 1ère édition d’un bootcamp pour jeunes et enfants de 10 à 30 ans. Classés en deux catégories, juniors (10 à 17 ans) et seniors (18 à 30 ans),  les bénéficiaires de ce camp ont été initiés à la robotique et à la programmation. L’initiative portée par l’ambassade des Etats-Unis au Togo et American Corner visait à initier et renforcer les capacités de ces jeunes en matière d’innovation technologique. Ce camp s’est déroulé du 20 au 22 août 2018 pour aboutir à un résultat jugé impressionnant par la coordinatrice de l’événement, Emefa  Kpegba. « La plus grande surprise, la classe des juniors qui a créé un jeu avec scratch et a fait une démonstration à l’apothéose », confie-t-elle. Pour elle, « ce camp de robotique et de codage informatique organisé par l’ambassade des USA au Togo et qui est à sa 1ère édition s’est soldé par une réussite. Pour les participants, ce fut non seulement trois jours de découvertes, mais aussi le début d’une aventure de créativités digitales », souligne Emefa Kpegba ; elle qui a tenu aussi la classe des juniors durant ce camp.

Si la satisfaction est visible à la fin de cette initiation à la robotique et au coding, c’est parce qu’au départ, le but était donc de réveiller en la jeunesse togolaise la passion pour la technologie. Pour l’ambassade des Etats-Unis, ces activités permettront aux jeunes de trouver des solutions pratiques aux défis dans les secteurs comme l’éducation, l’agriculture, les finances, l’assainissement, l’accès à l’eau potable etc…Ce qui leur permettra de bénéficier aussi des nombreux avantages et opportunités qu’offrent les IT. A travers un programme minutieux tenu par des encadreurs certifiés, les jeunes ont découvert entre autres, l’imprimante 3D conçu à partir d’objet de récupération ; et été initiés à la robotique (juniors et séniors à de divers degré) et à la programmation. Java, Python, C et C++ (pour les seniors) ; scratch (pour les juniors)…de quoi donner à ces jeunes l’envie de devenir de réels makers.

 

Souleyman Tobias, Lomé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here