Affaire Cambridge Analytica : Mark Zuckerberg attendu devant le Congrès américain le 11 avril

0
693
Mark Zuckerberg, CEO et fondateur de Facebook.

(CIO Mag) – Le patron du plus grand réseau social au monde a finalement accepté de témoigner devant le Congrès américain suite au scandale tonitruant autour des données de 50 millions d’utilisateurs de Facebook. A en croire la commission de la chambre des représentants en charge du commerce, Mark Zuckerberg va donc prendre la parole d’autant plus qu’il ne l’avait pas fait devant le Congrès au sujet de la supposée ingérence russe dans la campagne présidentielle américaine puisque c’était plutôt un de ses collaborateurs qui avait fait le déplacement.

Lire aussi » Facebook face à la plus grave crise de son histoire

Va-t-il, après cet exercice annoncé pour le 11 avril, répondre à l’invitation de la commission parlementaire britannique dédiée aux questions numériques ? Rien n’est moins sûr. Fin mars, la plateforme avait décliné en préférant envoyer l’adjoint de Mark Zuckerberg, ce que la commission avait refusé. De son côté, la Commission européenne lui donne jusqu’à la semaine prochaine pour se prononcer sur le possible impact du détournement des données en question sur les utilisateurs européens.

Lire aussi » Facebook et sa nouvelle fonctionnalité de reconnaissance faciale : opportunités et risques

On parlait jusqu’ici de 50 millions d’utilisateurs de Facebook dont les données ont été détournées par le cabinet britannique Cambridge Analytica. Seulement, la liste des victimes va bien au-delà. D’après les dernières estimations révélées par la plateforme de Mark Zuckerberg, le nombre de victimes serait de 87 millions, soit 37 millions de plus que le chiffre précédemment relayé par la presse internationale. Voilà qui pourrait faire encore monter la pression sur le PDG de Facebook.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here