Affaire Facture impayée au Cameroun : l’ART somme CAMTEL de rétablir la liaison d’Orange

0
663

(CIO Mag) – Fini les désagréments causés par les perturbations sur la ligne Orange Cameroun. Depuis trois jours les abonnés de cet opérateur sont à nouveau connectés. Grâce à la sommation faite par l’ART à l’opérateur historique des télécommunications au Cameroun, Camtel, de restaurer la fibre optique à Orange dans les meilleurs délais.

Il était donc temps que le régulateur se fasse entendre dans ce conflit qui a opposé depuis deux semaines ces deux opérateurs de la téléphonie mobile. Dans une correspondance en date du 9 octobre 2017, dont l’objet porte sur « le rétablissement des liaisons de transmission du backbone en fibre optique allouées à Orange cameroun S.A », le directeur général de l’ART Philémon Zo’o Zame demande au Top management de Camtel de « rétablir sans délai l’ensemble des liaisons coupées » et de lui rendre compte des diligences entreprises. Il s’agit notamment des liaisons Douala-Yaoundé, Yaoundé-Bafoussam (l’Ouest du pays), Yaoundé-le Sud du pays, et Yaoundé-le Nord.

Le directeur général de l’ART rappelle par ailleurs les dispositions réglementaires interdisant à tout opérateur de suspendre partiellement ou totalement l’interconnexion ou l’accès sans décision préalable de l’Agence de régulation.

Suite à cette coupure, Camtel a privé les abonnés d’Orange de certains services pendant des jours. Il n’était plus possible d’effectuer des appels, d’envoyer des SMS ou de surfer sur les réseaux sociaux. Camtel reproche à Orange d’avoir ignoré une facture de 1,64 milliard de FCfa en souffrance dans ses services depuis août 2017. Pour cela, le directeur général de Camtel, David Nkoto Emane a ordonné la suspension de la liaison fibre optique de l’opérateur Orange Cameroun.

Côté Orange, les responsables ont pris l’engagement d’honorer cette facture mardi dernier. Mais le directeur du marketing et communication, Benjamin Gérard Assouyo’o a prévenu : « Si jamais Orange Cameroun revient à de meilleurs sentiments nous leur accorderons le bénéfice du doute. Mais si rien n’est fait dans ce sens, Camtel va encore suspendre la ligne dans les jours qui suivent. »

En ce qui les concerne, des abonnés expriment leurs mécontentements. Pour Paul Djidjo, commerçant, « une déconnexion de plus de cinq jours est assez préjudiciable ».

Jean-Claude NOUBISSIE, Cameroun

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here