Afrique de l’Ouest et du Centre : un atelier sur le contrôle fiscal des entreprises de téléphonie s’est tenu à Abidjan

Luc Grégoire, directeur pays du Pnud, Côte d'Ivoire
Luc Grégoire, directeur pays du Pnud, Côte d’Ivoire

Un atelier régional sur le contrôle fiscal des entreprises de téléphonie en Afrique de l’ouest et du centre s’est tenu à Abidjan, du 15 septembre au 19 septembre, autour du thème « Le contrôle des entreprises de téléphonie ». Son objectif principal est d’outiller la vingtaine de participants venus du Mali, du Sénégal, du Congo, de la RDC, du Burkina Faso et de la Côte d’Ivoire, sur le traitement fiscal des principales opérations et les principaux risques fiscaux rencontrés dans le secteur de la téléphonie. Au cours de cette formation, les auditeurs seront également formés sur la maîtrise de la détection de la fraude fiscale dans cette industrie qui brasse pas moins de 28 mille milliards de Fcfa sur le continent africain. En Côte d’Ivoire seulement, la téléphonie mobile participe à 5% au PIB avec un chiffre d’affaires de 1000 milliards de Fcfa environ. C’est peu dire que ce marché constitue un enjeu financier important pour l’économie des Etats. D’où la nécessité d’accompagner les entreprises qui y évoluent, a fait observer Claver N’Cho, directeur général adjoint 1 des impôts. Cette session s’est ouverte en présence de Luc Grégoire, directeur pays du Pnud. Elle s’inscrit dans le cadre de l’assistance du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) et vise à renforcer les capacités des Etats à mobiliser leurs ressources internes pour le développement.

Anselme Akeko

Anselme Akeko

Journaliste spécialisé en économie numérique, télécoms-mobilité, mobile money, cybercriminalité, financement start-up, inclusion numérique et financière et transition digitale. Passionné de web journalisme, il est correspondant de Cio Mag en Côte d'Ivoire.

View All Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *