Togo : CIO Mag mandaté par le ministère du numérique pour promouvoir la plateforme AgriPME

0
6931
Cina Lawson, la ministre togolaise des Postes et de l'Economie numérique, en compagnie de Mohamadou Diallo, directeur de publication de CIO Mag, jeudi 8 septembre 2016, à l'hôtel Sarakawa de Lomé, au sortir de la 1ère édition de l'IT Forum Togo.

(CIO Mag) – CIO Mag, magazine dédié à la transformation digitale de l’Afrique, a été mandaté par le ministère togolais pour promouvoir la plateforme AgriPME, une solution globale de système d’information agricole togolais pour assurer la distribution des subventions aux agriculteurs. A l’occasion de la seconde édition de l’IT Forum (30 et 31 mars), Cio Mag, en partenariat avec le ministère togolais de la Poste et de l’économie numérique organisera un Hackathon lors duquel les meilleures initiatives seront sélectionnées pour accompagner le gouvernement dans la mise en place de cette plateforme avec notamment la création d’une interface pour le traitement des données recueillies dans le cadre du projet AgriPME.

Ce projet est en passe de faire école. Utiliser le téléphone portable comme porte-monnaie électronique pour garantir une distribution rapide et transparente des subventions des engrais agricoles. L’idée est originale et consiste en la mise en place d’une plateforme permettant de verser aux producteurs agricoles dits « vulnérables », les subventions de l’Etat via leurs téléphones mobiles.

La stratégie est bénéfique à plus d’un titre, puisqu’elle donne également aux pouvoirs publics la possibilité d’identifier tous les producteurs présents sur le sol togolais. Ce qui facilitera la mise en place d’un Système d’information agricole (SIA), contribuant à terme, à la transparence des échanges sur les marchés agricoles, à la gestion durable des forages, ainsi qu’à sonder les populations, afin de connaître les difficultés et les besoins liés au développement de leur localité.

Mené conjointement par le ministère des Postes et de l’Economie numérique et le ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de l’Hydraulique, le projet AgriPME est financé par la Banque africaine de développement (BAD) à plus d’un milliard de francs CFA. Pour sa part, l’Etat togolais a octroyé une dotation de 1,5 milliard de francs CFA destinée à l’achat d’engrais agricoles. Fin août 2016, le projet avait permis de recenser plus de 80 000 agriculteurs vulnérables. A partir de leur téléphone mobile, chacun d’eux a reçu une subvention de 9.000 FCFA de l’Etat pour acheter trois sacs d’engrais.

Pour convaincre les agriculteurs récalcitrants, une démonstration du projet a eu lieu, jeudi 31 août 2016, à Agboulévé, en présence du ministre des Postes et de l’Économie numérique, Cina Lawson, et son collègue Agadazi en charge de l’Agriculture. En ligne de mire ? Un objectif de 150 000 agriculteurs vulnérables à enregistrer à la fin de l’année 2016. « Et plus de 600 000 l’année prochaine », selon les prédictions de la minsitre Cina Lawson lors de la première édition de l’IT Forum Togo. Actuellement, plus de 25 000 producteurs agricoles achètent des engrais via leur porte-monnaie électronique. Ce qui représente plus de 35% des agriculteurs enregistrés.

Téléphones mobiles, serveurs, applications. Tout est mis en place pour faire naître au Togo une agriculture à forte inclinaison IT. Et vu le taux croissant de pénétration de la téléphonie mobile et du mobile money au sein de la population, tout porte à croire que le numérique sera le fer de lance du secteur agricole dans ce pays. En Afrique, où l’économie repose en grande partie sur l’agriculture, l’outil de communication le plus répandu est le téléphone portable, avec près de 41% de la population qui l’utilise.

Anselme AKEKO

IT Forum Togo 2017, réservez-votre place dès maintenant ! 

logo DAT final

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here