L’Arcep Togo certifiée ISO 9001-2015 pour sa qualité managériale

L’Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes (Arcep Togo) a reçu une reconnaissance internationale pour la qualité de son management. Le régulateur est officiellement certifié ISO 9001-2015 ce 20 décembre 2023. Le couronnement de plusieurs mois de travaux d’engagement dans un processus de qualité. Cette reconnaissance internationale vient attester ce qui était déjà visible par les actions menées depuis plus de trois ans par l’Arcep pour un écosystème des services de communications électroniques de qualité au Togo.

(Cio mag) – 2023 s’achève sur une note particulièrement intéressante pour le régulateur togolais des services de communications électroniques et des postes. L’Autorité de régulation a reçu, mercredi 20 décembre, son certificat ISO 9001-2015, attestant la conformité de ses choix avec les normes de la qualité de cette reconnaissance internationale, mais aussi avec sa propre vision. En présence du ministre de tutelle, Cina Lawson, ministre de l’Economie numérique et de la transformation digitale ; Michel Yaovi Galley, Directeur général de l’Arcep, a reçu l’attestation délivrée par SGS France, à travers sa représentation togolaise. Pour l’Arcep, il s’agit de la consécration d’un engagement de toute son équipe, « du personnel d’exécution jusqu’au cadre », s’est félicité le DG de l’institution.

Pour mériter son certificat, le régulateur est passé par plusieurs étapes dont la mise en place de son système de qualité, sa mise en œuvre et son audit. Il a fallu « la mise en œuvre de neuf processus, dont un de management pour la gouvernance ; trois processus opérationnels autour du respect de la réglementation et de la protection des consommateurs, la fourniture des services et la régulation des marchés ; cinq processus supports autour de l’administration et les finances, la gestion des ressources humaines, les commandes publiques, la transformation digitale et les contrôles techniques », a expliqué Michel Galley.

Selon Eyram Azouma, Business Manager de SGS Togo, le régulateur a dû montrer patte blanche à travers plusieurs contrôles pour valider son certificat. « Cette certification confirme les bonnes pratiques managériales de l’Arcep Togo. Elle confirme la disponibilité des services de l’Arcep pour les parties intéressées pertinentes (PIP) et atteste que l’Arcep a rempli les conditions requises lors des audits durant douze mois », a précisé M. Azouma.

La reconnaissance internationale des bonnes pratiques managériales de l’Arcep constitue l’un des projets dont le régulateur se dit le plus fier. Et pour cause, le processus de qualité mis en place a permis de valoriser l’ensemble des compétences au sein du régulateur, d’engager l’ensemble des équipes autour de la vision de la qualité à travers la modernisation de la gouvernance, entre autres. De quoi réjouir la direction générale de l’Arcep qui s’est dite fière de l’ensemble des équipes pour leur dévouement à la cause de la qualité.

Les retombées de cette certification sont multiples. Elle rend plus compétitive l’Arcep Togo, lui permet de gagner davantage en confiance, notamment la confiance des PIP (opérateurs télécoms, l’administration fiscale, la haute Autorité de l’audiovisuel, les associations des consommateurs), l’ensemble des partenaires…Ce certificat ISO 9001-2015 consacre donc l’engagement de l’Arcep à remplir la mission qui lui est confiée.

Maillon clé dans la stratégie digitale du gouvernement

Cina Lawson, ministre de l’Economie numérique et de la Transformation digitale

L’ambition du Togo dans le secteur du numérique est connue. Le pays travaille pour être une référence technologique et logistique dans la sous-région. C’est pourquoi, le ministère de l’Economie numérique et de la Transformation digitale a fait de la qualité un indicateur clé de l’atteinte des objectifs. « C’est important pour le gouvernement dans sa stratégie digitale. Et le programme sur la disponibilité de l’internet très haut débit mobile et fixe incombe à l’Arcep. Quelle que soit l’ambition que nous avons pour le secteur, s’il n’y avait pas d’autorité de régulation performante, nous ne saurions la mettre en œuvre… », a fait remarquer la ministre Cina Lawson. Elle a exprimé sa satisfaction sur la qualité du management de l’Autorité de régulation. Mais la ministre de l’Economie numérique a rappelé que cette certification n’est pas une fin en soi. « C’est vrai que vous avez fait fort avec la certification ISO 9001-2015. Mais nous souhaitons que cela continue toujours, à chaque période (ndlr : de contrôle). Bravo ! » Ces mots de la ministre de tutelle sont entendus comme un nouveau défi pour le régulateur.

Pour le relever, Michelle Yaovi Galley veut compter sur ses équipes qui ont su relever celui de la qualité en peu de temps. « Je voudrais vous rassurer que cette certification est le début d’une amélioration continue de la qualité dans la réalisation de notre mission de régulation et d’accompagnement du gouvernement dans sa politique de développement des communications électroniques et des postes au Togo », a-t-il promis.

Souleyman Tobias

Journaliste multimédia. L’Opendata, la transformation digitale et la cybersécurité retiennent particulièrement mon attention. Je suis correspondant de Cio mag au Togo.

View All Posts