ATDA 2023 : la réglementation du secteur des télécoms, pilier de la construction de l’écosystème numérique en Afrique

La 12ème édition des Assises de la transformation digitale en Afrique (ATDA) a duré deux jours, les 19 et 20 mai, au Madagascar. Au cours de la seconde journée, Eric Veve, avocat-expert en droit des télécommunications et du numérique et Frédéric Rajaokarivony, président du conseil d’administration de l’Autorité de régulation des technologies de communication (ARTEC), ont intervenu sur le thème : Journée mondiale des télécommunications « Réduire l’écart en matière de normalisation »

(Cio Mag) – En Afrique, le cadre réglementaire indispensable au développement du secteur de télécommunications s’est développé ces dernières décennies. Cependant, beaucoup reste à faire. Pour Eric Veve, de manière générale, le continent est confronté à des défis liés à l’amélioration de la réglementation. « Ce qui constitue un frein dans l’exercice des opérateurs de télécommunications et la protection des utilisateurs », note-t-il.

D’âpres lui, la réforme du cadre réglementaire est l’un des piliers majeurs dans la construction d’un écosystème technologique solide. Ainsi, les Etats africains devraient réfléchir sur la mise en place d’une règlementation cohérente, adaptée aux exigences numériques et au contexte local. Cette réforme aiderait, entre autres, « à encadrer la tarification d’interconnexion, l’octroi des licences aux opérateurs et faciliter les déploiements d’infrastructures numériques ». Du point de vue économique, M. Veve propose le renforcement de la collaboration entre les parties prenantes pour assurer l’accompagnement du développement du secteur des technologies.

L’écosystème malgache en construction

S’agissant du cadre légal malgache, M. Eric Veve note que la loi de 2005 régissant le secteur des TIC présente de nombreuses insuffisances suite à l’évolution de la technologie. Il salue par ailleurs l’adoption de deux décrets par le conseil des ministres. Le premier décret fixe les règles et modalités d’interconnexion et d’accès aux réseaux de télécommunications. Le second modifie et complète certaines dispositions du décret de 2014 définissant les procédures et mesures à appliquer par l’Agence de régulation pour la réglementation du secteur des télécommunications.

Parlant du déploiement numérique au Madagascar, Frédéric Rajaokarivony, président du conseil d’administration de l’Autorité de régulation des technologies de communication (ARTEC), a présenté brièvement le socle de la transformation. Il s’agit du déploiement des infrastructures numériques, la formation du capital humain, la vulgarisation numérique. Il a précisé que d’autres réformes sont mises en place pour faciliter les investissements économiques durables.

🎥 Leurs interventions à suivre à partir de 1h 36 min sur le replays ci-dessous

Enock Bulonza

Journaliste spécialisé dans les TIC et la santé. Passionné par les technologies émergentes (IA,  développement full-stack et la blockchain, etc.). En tant que correspondant de Cio-Mag dans la région des Grands lacs africains, je suis chargé de couvrir les développements technologiques et de fournir des informations précises et pertinentes sur ces sujets.

View All Posts

Pin It on Pinterest