Au Cameroun, la colère grandissante des abonnés d’Orange

0
1040

(CIO Mag) – Ce n’est pas seulement au Sénégal ou au Niger que l’opérateur de téléphonie fâche ses abonnés même si ce n’est pas pour les mêmes raisons. Au Cameroun aussi, la colère monte depuis que Orange a mis en place son service de « réserve Internet ». Le blogueur camerounais fait partie des premiers à avoir constaté ce changement en rechargeant deux fois de crédit, sans jamais arriver à passer des appels. D’après le récit fait par le site Internet du Monde, c’est alors que le célèbre activiste contacte un responsable au sein de la société française spécialisée dans les télécommunications qui lui explique comment récupérer son crédit « réserve Internet ».

« J’ai demandé aux internautes de proposer des hashtags et de voter pour celui pour lequel ils voulaient qu’on lance une campagne », raconte le blogueur. Et c’est finalement le hashtag #Orangels TheNewMafia# – sa proposition – qui a finalement été retenue. Puisque l’entreprise de téléphonie ne répondait pas à la colère ambiante, les initiateurs du mouvement de protestation lancent une pétition, première étape avant d’aller vers une plainte collective auprès de l’Agence de Régulation des Télécommunications (ART). Le Monde Afrique annonce avoir contacté la direction d’Orange qui n’a pas souhaité répondre à ses questions.

Elimane

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here