Au Maroc, la HACA attribue de nouvelles fréquences FM et UHF pour la TNT

Dans un communiqué de presse envoyé à la rédaction de CIO Mag, la Haute Autorité de la Communication audiovisuelle (HACA) au Maroc a publié son rapport d’activités au titre de l’année 2019. Parallèlement à la régulation des contenus, l’exercice 2019 a été essentiellement dominé par l’élargissement de l’offre télévisuelle et radiophonique. Deux vocations qui constituent le cœur de l’action de la HACA.

(CIO Mag) – En matière de coordination internationale, le communiqué revient sur les actions déployées entre l’administration marocaine et les pays limitrophes. Notamment en ce qui concerne la compatibilité électromagnétique des fréquences attribuées au service de radiodiffusion sonore avec les normes en vigueur dans ce cadre. Selon le communiqué, cette coordination a porté sur 49 fréquences FM et 342 fréquences UHF pour la TNT.

Au niveau local, le rapport de la HACA a retracé les efforts déployés par les opérateurs du secteur audiovisuel au Maroc, en vue de développer une couverture territoriale plus équitable. L’objectif étant de généraliser l’accès à l’offre audiovisuelle en faveur des régions les moins favorisées sur le plan démographique et économique. Dans ce cadre, la Haute Autorité a identifié et désigné au cours de l’année 2019, 72 nouvelles fréquences et a assigné 107 fréquences à des opérateurs de communication audiovisuelle.

« Contenu adapté et disponible »

Par ailleurs, la HACA a accordé en 2019, deux licences pour l’établissement et l’exploitation de deux services radiophoniques, l’un sur FM et l’autre sur Internet ainsi qu’une licence pour l’exploitation de services télévisuels par satellite. S’agissant des offres télévisuelles digitalisées, le communiqué précise le renouvellement de l’autorisation de commercialisation d’un bouquet à accès conditionnel sur ADSL, ainsi que l’octroi de trois autorisations pour la distribution de services de vidéo à la demande, dont une pour le renouvellement d’une autorisation déjà opérationnelle.

Dans ce sens, M. Anass Ghenimi, Directeur du département infrastructures techniques et veille technologique à la HACA, a appelé dans une interview publiée dans le 68eme numéro de CIO Mag, les éditeurs nationaux de services télévisuels à « élargir leur audience en développant un contenu adapté et disponible sur les nouvelles plateformes de consommation de la vidéo : les sites web, les réseaux sociaux et les applications sur smartphones. Ceci en veillant à sauvegarder les valeurs de la télévision classique, dont la déontologie, l’identité éditoriale et le respect des valeurs universelles. »

Retrouvez notre enquête sur la TNT en Afrique, avec l’intégralité de l’interview de M. Anass Ghenimi, dans notre dernier numéro.

Zakaria Gallouch, Maroc

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *