Bénin : la transformation digitale au cœur d’une conférence annuelle du WACREN

(Cio Mag) – Le Réseau d’éducation et de recherche de l’Afrique de l’ouest et du centre (WACREN en anglais) tient sa conférence annuelle 2020 à Cotonou les 19 et 20 mars prochain, autour du thème : « transformation numérique pour le développement. »

De nos jours, le digital optimise tous les secteurs vitaux de développement dont l’éducation. Dans ce cas, il facilite l’accès à des ressources des pays occidents, à travers des partages de connaissances en vue de renforcement de capacités. Ainsi, le Réseau d’éducation et de recherche de l’Afrique de l’ouest et du centre veut construire et exploiter une infrastructure réseau de classe mondiale.

Ce faisant, le WACREN entend développer des services de pointe, en promouvant la collaboration entre les organismes nationaux, régionaux, internationaux de recherche et d’éducation. A Cotonou les 19 et 20 mars prochain, il sera question d’échanges d’expériences et de connaissances entre chercheurs, experts, administrateurs d’universités, partenaires et toutes les parties prenantes du secteur éducatif béninois.

Réseautage

Le WACREN étant le plus grand événement annuel de réseautage pour l’enseignement supérieur et la recherche en Afrique de l’ouest et du centre, la conférence annuelle qu’il organise sera l’occasion d’ateliers, de débats et de réunions autour des réseaux de recherche et d’éducation. Le WACREN 2020 sera également le cadre de célébration du 10ème anniversaire de la création, du déploiement et de l’amélioration d’un réseau avancé pour connecter et aider la collaboration en matière de recherche dans la région.

Après cela, les nouveaux réseaux de recherche et d’éducation ayant rejoint l’épine dorsale du WACREN seront présentés et pourront désormais faire plus de recherche. Cette activité s’aligne sur les objectifs du WACREN qui visent entre autres à promouvoir et à mettre en place une interconnexion entre les réseaux nationaux de recherche et d’éducation en Afrique de l’ouest et du centre, pour former un réseau régional de recherche et d’éducation, d’interconnexion de ce réseau avec d’autres réseaux régionaux et continentaux.

Michaël Tchokpodo, Bénin

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE