Bénin : l’agenda 2020 du secteur du numérique rendu public

0
1259
Aurélie Adam Soulé Zoumarou, Ministre du numérique et de la digitalisation

(Cio Mag) – Au cours d’une rencontre avec les différents acteurs du secteur du numérique et des médias ce mardi 21 janvier à Cotonou, la Ministre du numérique et de la digitalisation Aurélie Adam Soulé Zoumarou a présenté les grands chantiers du numérique pour 2020.

L’objectif de cette séance est de partager « la vision et les objectifs du gouvernement en matière du numérique et toutes les contingences qui s’y rattachent. » Cette vision est matérialisée par un agenda qui aborde cinq volets majeurs du développement du numérique, afin d’accélérer la construction des infrastructures et l’inclusion numérique au Bénin.

L’internet haut et très haut débit pour tous reste un chantier d’envergure pour lequel le Bénin va œuvrer à accélérer le déploiement de l’internet fixe haut et très haut débit au profit des entreprises et des foyers. Trois points numériques communautaires HD (50Mbps) vont être installés à Tanguiéta, Sèmè-Kpodji et Toucountouna. Ajoutés à l’élaboration de lignes directrices pour l’intégration du numérique dans les plans communaux de développement.

Education

Aujourd’hui, le numérique révolutionne le secteur éducatif et facilite l’accès à la connaissance. A ce titre, le Réseau béninois d’éducation et de recherche (RBER) sera renforcé à travers la connectivité haut débit sur 10 sites universitaires, pour impacter 93 mille étudiants. Il sera également mis en œuvre une interconnexion au réseau régional WACREN et au réseau mondial permettant le partage de ressources éducatives et pédagogiques disponibles dans le monde.

En ce qui concerne la généralisation des usages numériques dans l’éducation, 26 salles numériques seront construites dans les établissements d’enseignement secondaire et universitaire et 3 autres salles numériques adaptées aux personnes en situation de handicap visuel.

SmartGouv

La mise en œuvre du SmartGouv sera effective en 2020. A cet effet, le Bénin veut procéder à la dématérialisation des formalités d’obtention des pièces administratives telles que : le permis de conduire, le certificat de conformité administrative, l’attestation de jouissance de pension, le certificat de nationalité, l’extrait de registre de commerce et de crédit mobilier et l’attestation de prise en charge pour les retraités.

Les start-ups ne resteront pas en marge de cette stratégie. Un fonds d’appui à l’entrepreneuriat numérique sera essentiellement dédié à l’appui des start-ups en phase d’amorçage ou en besoin de fonds de contrepartie. Des programmes de formations seront organisés et l’écosystème béninois sera représentatif à l’occasion des événements phares du continent.

Michaël Tchokpodo, Bénin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here