Bénin : le numérique, la chasse gardée d’Aurélie Adam Soulé Zoumarou

0
4536
Aurélie Adam Soulé Zoumarou, nouvelle Ministre béninoise du numérique et de la digitalisation.

Après plus de trois années de gouvernance et un remaniement ministériel effectué, le chef de l’Etat béninois Patrice Talon a pris hier jeudi, le décret n°2019-396 du 05 septembre 2019 portant nomination d’un nouveau gouvernement de 24 membres. Sans surprise, Aurélie Adam Soulé Zoumarou conserve le portefeuille du numérique.

Faisant ses premiers pas en politique à 34 ans lors de son entrée au deuxième gouvernement de Patrice Talon le 27 octobre 2017, Aurélie Adam Soulé Zoumarou tient jusque-là les promesses du cahier des charges à elle confié. Au point de voir la confiance placée en elle être renouvelée par le président de la République qui la maintient exclusivement au poste de Ministre du numérique et de la digitalisation. Voilà qui confirme la citation : « aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années. »

Le profil idéal pour le digital

Depuis plusieurs semaines, il se murmurait dans l’opinion l’idée de ce remaniement ministériel qui n’a été officialisé qu’hier jeudi 05 septembre, sur proposition du chef de l’Etat, et après avis du bureau de l’Assemblée nationale. Précédemment Ministre de l’économie numérique et de la communication (MENC), Aurélie Adam Soulé Zoumarou a étudié la télécommunication et est Ingénieure généraliste en technologies de l’information et de la communication.

Son certificat en gestion des politiques publiques et leadership obtenu en 2015, en rajoute à son professionnalisme dans le secteur du numérique. Elle occupe ainsi l’un des trois domaines prioritaires sur lequel le gouvernement béninois compte pour développer sa stratégie de relance économique.

Focus sur la vision consignée dans le Programme d’Actions du Gouvernement (PAG) de faire du numérique, le socle de la croissance économique du Bénin, Aurélie Adam Soulé Zoumarou est alerte sur les actions et stratégies à mettre en œuvre pour transformer digitalement le Bénin. Sous son leadership, le Code du numérique a été promulgué par le chef de l’Etat le 23 avril 2018, mettant ainsi en place le cadre légal devant favoriser un écosystème numérique performant. Une avancée qui a récemment permis la redéfinition des cahiers de charges des opérateurs de téléphonie mobile et des fournisseurs d’accès à internet.

Des réalisations significatives

On note aujourd’hui au Bénin, le déploiement de 2 000 km de fibre optique dans 67 communes sur les 77 que compte le Bénin. La mise en œuvre de la Télévision Numérique Terrestre (TNT) devient progressivement une réalité. La réalisation du projet Arch dans le domaine de la santé favorise la construction d’une identité digitale à l’échelle nationale. Volet cyber-sécurité, l’Agence nationale de sécurité et des systèmes d’information (ANSSI) a été créée et un système d’infrastructure à clé publique se construit, pour permettre la sécurité des transactions, etc.

Par ailleurs, le data center national voit progressivement le jour, sans oublier toutes les réformes majeures pour la formation d’une nouvelle génération de citoyens qui prend en compte les réalités et changements du numérique. Autant de défis que relève au quotidien Aurélie Adam Soulé Zoumarou, malgré l’impatience des béninois de voir et profiter le plus rapidement possible des retombées. La lauréate de la Mandela Washington Fellowship for Young African Leaders 2015 reste mobilisée autour de la dynamique de l’équipe gouvernementale dont elle fait partie, avec humilité, abnégation et sens du travail bien fait.

« Elle réussira […] »

Au compteur de ses expériences, la plus jeune Ministre du gouvernement béninois totalise près d’une dizaine d’années dans le secteur du numérique. Aurélie Adam Soulé Zoumarou a travaillé pour la compagnie SFR à Paris et le cabinet de conseils Accenture avant de rejoindre Cotonou, plus précisément les bureaux de l’Autorité de régulation des communications électroniques et de la poste (ARCEP). Ses compétences lui ont valu la sollicitation de l’Association mondiale du secteur mobile pour laquelle elle a été la principale chargée de la gestion des politiques publiques relatives au secteur des télécommunications en Afrique.

Présidente du réseau francophone des ministres de l’économie numérique et membre de l’équipe spéciale sur le financement numérique pour l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODDs), Aurélie Adam Soulé Zoumarou confirme encore aujourd’hui le témoignage de sa promotionnaire Sara Idohou, relayé par le média local Banouto en octobre 2017 : « je n’ai aucun doute que la confiance placée en elle pour ce poste ministériel ne sera point regrettée. Elle réussira avec les moyens mis à sa disposition à donner un ton encore plus positif au numérique dans notre pays. »

Michaël Tchopkpodo, Bénin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here