Bénin : le projet « vacances numériques » pour initier les jeunes à l’IA

0
934

Grâce à un partenariat entre des fondations africaines et européennes, avec l’appui technique de l’Association béninoise pour la cybersécurité et la promotion du numérique (ABCPN), plusieurs jeunes béninois seront initiés, du 21 au 26 septembre prochain, à l’Intelligence Artificielle (IA) et ses opportunités.

(CIO Mag) – A la faveur du projet « vacances numériques », des jeunes, élèves et étudiants béninois seront initiés à l’IA. Ils participeront en présentiel ou via zoom à des ateliers d’initiation au langage Python, principal langage de programmation en IA, et sur la corrélation entre l’IA et l’éducation, les emplois et métiers en Afrique et au Bénin ; le développement durable, l’agriculture et l’environnement ; et la cybersécurité, les enjeux juridiques et éthiques.

L’objectif de cet atelier vise à permettre aux jeunes, élèves et étudiants béninois, de se familiariser avec le langage Python. Aussi, doivent-ils comprendre les concepts et enjeux de l’IA et en apercevoir les opportunités pour le développement de leurs études, projets d’entreprises ou de carrière.

« Révolution technologique »

Le monde amorce la quatrième révolution industrielle basée sur des technologies assez sophistiquées telles que l’Intelligence Artificielle, la Blockchain, la crypto-monnaie, etc. Pour ce virage technologique décisif, chaque continent ou pays déploie les moyens nécessaires pour ne pas rester en marge.

Tel est le bien-fondé de l’initiative « vacances numériques » de la Fondation Adrien Houngbédji pour le numérique, la jeunesse et l’intelligence artificielle (FAHNJIA), soutenu par la Fondation AFRIA (Agence francophone pour l’intelligence artificielle en Afrique) et la Fondation Vallet et avec l’appui technique de l’Association béninoise pour la cybersécurité et la promotion du numérique.

Nous voulons « orienter les jeunes béninois vers les multiples innovations et la révolution technologique pour susciter en eux l’intérêt pour la science, car tous les domaines de notre quotidien vont être bouleversés », avertit Adrien Houngbédji. Les participants suivront des ateliers dans les cinq grands pôles universitaires du pays à Cotonou, Abomey-Calavi, Porto-Novo, Abomey-Bohicon et Lokossa.

Acquisition de connaissances

« L’Intelligence Artificielle suscite des peurs avec les robots qui prennent le contrôle de l’espace humaine. L’IA est déjà présente dans notre quotidien à travers des applications. La formation sera l’un des piliers de cette mutation. C’est pourquoi l’AFRIA a accepté accompagner cette initiative », témoigne Eric Adja, président de l’Agence.

Selon la Ministre du numérique et de la digitalisation Aurelie Adam Soulé Zoumarou, le Bénin est en train de « réaliser une stratégie nationale relative aux mégadonnées et au développement de l’intelligence artificielle. » Cette stratégie passe par la définition d’une vision et d’une stratégie audacieuses et opportunistes centrées sur les solutions technologiques adaptées à nos besoins (éducation, santé, agriculture, e-gouvernement, etc.), et sur la compréhension des cas d’utilisation applicables à notre contexte.

A terme, les participants comprendront les enjeux et potentialités de l’IA pour la création d’entreprises, d’emplois et le développement durable. Ils seront initiés au langage Python et recevront des attestations co-signées de l’AFRIA, la FAHNJIA et de la Fondation Vallet comme preuves de l’acquisition de connaissances en IA.

Michaël Tchokpodo, Bénin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here