Bénin-Sénégal : l’avant match de la CAN 2019 se joue sur les réseaux sociaux

1
2428

(CIO MAG) – C’est historique ! Pour sa quatrième participation à la Coupe d’Afrique des Nations de football (CAN Total Egypte 2019), les Ecureuils du Bénin se qualifient pour les quarts de finale. Entre la qualification pour les huitièmes de finale et cette deuxième étape après les phases de poule, l’ambiance sur les réseaux sociaux donne l’impression d’un avant match au goût digital.

Vendredi 05 juillet 2019. Gévron [nom d’emprunt], très peu féru du sport dit « roi » se met au défi de suivre l’historique huitième de finale des Ecureuils du Bénin face au Maroc, grand favori sur le papier et dans les statistiques. Si Gévron a focalisé son attention sur cette confrontation de toutes les attentes pour le Bénin, c’est en raison des publications, commentaires et vidéos d’optimisme publiés sur les réseaux sociaux. « C’est juste incroyable cette mobilisation du peuple béninois derrière le 11 national. C’est le sujet qui défraie la chronique sur Facebook. Je ne vais pas rester en marge. »

Son engouement a payé. Le Bénin se qualifie au terme de cent vingt minutes d’un match âprement disputé. Ce n’est qu’au cours des épreuves fatidiques de tirs au but que les Ecureuils ont pris l’ascendant sur leur adversaire avec score de 4 buts à 2. Le même soir, c’est l’euphorie totale sur les réseaux sociaux, entre caricature montrant les écureuils fléchant un lion à terre et des messages de soutien et d’encouragement aux Ecureuils. Qui pour être agréablement surpris, qui pour tourner en dérision les lions de l’Atlas, le cocktail était au complet.

« Yassa d’Ecureuils »

« Vous ne constatez pas que tous ceux qui nous ont affrontés en poule sont partis ? Écureuils là, c’est un mythe », ironise Augustin Allokpon sur sa page Facebook, en cette veille de la confrontation en quarts de finale des Ecureuils du Bénin avec les Lions de la Téranga, le troisième lion que le Bénin rencontre successivement.

A ce propos, Calvin Robert Doutetien prévient l’équipe sénégalaise dans une publication Facebook plutôt taquine : « J’ai entendu dire que les Lions veulent faire du yassa d’Ecureuils. Allez leur dire que nous Ecureuils avons déjà deux gros lions dans notre chambre froide et que le menu qu’on leur présentera le mercredi sera du brochette de lion + piment accompagné de akassa. Mais quant à eux, ils auront du mal à tuer un Ecureuil pour faire son yassa ; voilà qu’ils n’ont que 90 mn en tout. »

Dans les fora WhatsApp, l’ambiance est pareille. De chaudes discussions se mènent autour du post du gardien de but titulaire des Ecureuils Fabien Farnolle qui annonce son retour en équipe lors du match contre le Sénégal, après sa blessure. Les avis sont partagés sur ses performances. Cependant, c’est la prestation du remplaçant Saturnin Allagbé, gardien de but de 26 ans face au Cameroun et au Maroc qui cristallise les attentions.

Soutien indéfectible

Cette messe du foot africain auquel le Bénin fait bonne impression depuis son premier match mobilise aussi bien les fans du foot que les plus sceptiques autour de l’équipe nationale. Autant de soutiens qui font dire à Jonas Anajaime que « cette fois, le Bénin grave son nom avec exploit dans l’histoire du football en Afrique et à travers le monde. C’est le nouveau Bénin, redoutable, indomptable, persévérant, optimiste et ambitieux. Comment ne pas en être fier […] Nous vous soutenons et vous pousserons toujours à la victoire. »

Aujourd’hui plus que jamais, le public béninois supporte son équipe. Pas obligatoirement pour une victoire, puisque la qualification pour le second tour de la CAN est déjà atteint. Tout le monde s’accorde à reconnaître qu’une nouvelle victoire des Ecureuils serait un bonus pour la sélection nationale. Pour la page Facebook Tokpa Tokpa de l’appellation des minibus transportant les bonnes dames au marché : « Nous allons manger le dernier lion le mercredi prochain même si c’est la dernière chose à faire dans cette CAN. »

Michaël Tchokpodo, Bénin

1 commentaire

  1. Très belle rédaction , un très beau article relatant l’historique des événements sur la CAN 2019 disputée par le Bénin. C’est euphorique ce que nous avons vécu et c’est gravé une fois pour de bon. Les coeurs resteront marqués même au delà de nos frontières pour ainsi dire que quoiqu’il s’est finalement passé, la bataille a été rude et la victoire , sourire aux lèvres nous a suivi jusqu’au bercail. Plus de percées pour les prochaines fois; ce qui est sûr et certain, les Nations redoutent désormais le Bénin et aucun pays ne voudra plus l’avoir dans son poule juste pour se faire des points. Le nouveau visage affiché cette fois par mon pays le Bénin fait et fera davantage trembler tout lion qui se mettra en travers de notre chemin.
    Merci Michaël Tchopkodo

    Cordialement Jonas Anajaime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here