Bouaké : un véritable engouement pour la digitalisation de la collecte des taxes

Lancement de l'opération d'identification des contribuables dans le cadre du projet de digitalisation des services de collecte des taxes municipales, le 18 juin 2021, à Bouaké.

Du beau monde ce samedi 25 juillet dans la salle des mariages de la ville de Bouaké, à l’occasion de la 2e session du conseil municipal de l’année 2021. Parmi les grands sujets évoqués et qui participeront au redécollage économique de la cité, la digitalisation des services de la collecte des taxes.

(Cio mag) – Environ 600 commerçants recensés par jour. Un mois après le démarrage de l’opération, l’identification des contribuables atteint la vitesse de croisière. Equipés de smartphones et de guides de recensement, les agents de la mairie parcourent artères et places de la ville de Bouaké. En ligne de mire, l’enrôlement de 100 000 commerçants, dans la perspective d’une collecte digitalisée des taxes municipales.

« L’engouement est de taille, a commenté Ettien William Aldo, porte-parole du conseil municipal de Bouaké. Les gens ont surtout compris que la commercialisation des places [du Grand Marché] passe par là. »

Le « Grand marché ». Les premiers murs de cette infrastructure économique sortiront de terre en septembre prochain. Mais la mairie, qui entend bien sécuriser ses recettes, a eu le nez creux de lier l’obtention d’une place à un enrôlement dans son fichier numérique.

« Pour être bénéficiaire des places au Grand marché, il faut avoir le titre de commerçant. Qu’est-ce qui fonde le titre, si tu n’es pas répertorié dans les fichiers de la mairie ? » analyse le porte-parole du conseil.

Puis d’ajouter que ce recensement électronique est d’abord à l’avantage des commerçants de la deuxième plus grande ville de Côte d’Ivoire. A terme, le projet offrira des voies de paiement des taxes municipales par terminaux, par mobile money et par carte électronique.

Recouvrement électronique

Rapides et sécurisées, les transactions s’effectueront ainsi depuis des terminaux mobiles. En collaboration avec le Trésor public, ce projet vise à moderniser et simplifier le recouvrement. Les bénéficiaires seront les usagers ainsi que les services municipaux et étatiques compétents. Selon les autorités municipales, la digitalisation mettra un terme aux fuites des recettes grâce à une réelle sécurisation.

« Nous espérons que cet outil contribuera à la sécurisation des recettes ainsi qu’à l’amélioration des conditions de travail des commerçants que nous sommes », a commenté Doumbia Soumaïla, le délégué régional de la Fédération nationale des commerçants de Côte d’Ivoire (Fenacci), lors de la cérémonie de lancement de la phase de recensement, le 18 juin dernier.

Pour rappel, la digitalisation du recouvrement des taxes municipales de la ville de Bouaké est confiée à l’entreprise ivoirienne Africa Digital Connect.

Anselme AKEKO

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE