Burkina Faso: l’Onatel sous surveillance financière pour 90 jours

0
1943

Onatel BF

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’Office national des télécommunications (Onatel) du Burkina Faso a été mis sous surveillance pour une durée de 90 jours par l’agence de notation Wara (West Africa Rating Agency) basée à Abidjan. Cette décision fait suite aux « évènements violents ayant mené à la démission du gouvernement burkinabè entrainent la mise sous surveillance de l’entité cotée, soumise à l’obligation de notation, au Burkina Faso, avec des implications négatives », justifient les responsables de Wara. Pendant la période de mise sous surveillance, les spécialistes de Wara regarderont à la loupe l’évolution de la situation politique au Burkina Faso et ses conséquences sur l’activité économique du pays. « Au plus tard le 30 janvier 2015, Wara s’engage à clore cette mise sous surveillance par une affirmation ou un abaissement de la note de l’Onatel, et un maintien ou une modification de sa perspective », signalent la hiérarchie de Wara, citéé par la presse burkinabé. Quoiqu’il en soit, la mise sous surveillance de la note d’Onatel, opérateur fixe et mobile (sa part de marché sur le segment de la téléphonie mobile se situe à 44,5%, ce qui en fait le leader national) a inévitablement des implications négatives. « Sur l’échelle régionale de Wara, la notation de long terme d’Onatel devient donc BBB-/S-Négative/w-4 », notent les dirigeants de Wara.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here