Burundi : le paiement mobile à la conquête du marché de la téléphonie

4 642 575 burundais utilisent les services financiers mobiles. C’est ce que révèle le rapport de l’Agence de régulation de contrôle des télécommunications (ARCT) sur l’observatoire de marché des services financiers mobiles (SFM) exploité à travers trois plateformes notamment : ECOCASH, LUMICASH et SMART PESA au cours du 4è trimestre de l’année 2020.

(Cio mag)-D’après ce rapport, le taux d’utilisation des SFM (les abonnés ayant effectué au moins une transaction au cours du trimestre sous analyse) est passé de 20% à 31% du premier trimestre 2020 au quatrième trimestre 2020, soit une augmentation de 11%.

Ce document note que le nombre de dépôts sur toutes plateformes confondues est passé de 3 434 617 au mois d’octobre 2020 à 3 876 961 au mois de décembre 2020, soit une augmentation de 13%. Les retraits effectués au cours du 4ème trimestre 2020 sont au nombre total de 8 490 235 avec 3 080 58 pour le mois de décembre.

En termes de chiffre d’affaires réalisé, au cours de l’année 2020, la moyenne a augmenté de 56% en passant de 1 596 701 158 Franc burundais à 2 498 036 193 Franc burundais du 1er trimestre au 4ème trimestre 2020.

S’agissant du nombre de transferts effectués de personne à personne, l’Agence de régulation de contrôle des télécommunications (ARCT) fait savoir qu’il est de 1 461 913 au mois de décembre 2020 avec 912 transferts venant des pays de la Communauté d’Afrique de l’Est (EAC) et 1 029 transferts venant du reste du monde. Le nombre de transferts des banques partenaires vers les plateformes de SFM est 6347 tandis que celui des plateformes de SFM est de 671 au mois de décembre 2020.

Notons que l’Agence de régulation de contrôle des télécommunications (ARCT) est une institution étatique qui favorise l’émergence  de l’économie numérique au Burundi.

Enock BULONZA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *