Cameroun : 11 milliards FCFA pour digitaliser le système de santé

0
1142
Le ministre de la santé, Malachie, s'exprimant lors du lancement officiel de ce plan.

Pour « le déploiement efficace, opérationnel et contrôlé de la couverture santé universelle », le ministère camerounais de la Santé a décidé de digitaliser le système de santé en mobilisant un financement de 11.327.570.000 FCFA, sur cinq ans à partir de cette année.

(CIO Mag) – Dénommé « Plan stratégique national santé numérique », ce programme a été officiellement adopté le 16 janvier dernier à Yaoundé. Il se fera sur les bases du leadership, de la gouvernance, de la législation, des politiques et conformités, des ressources humaines, de la stratégie, des investissements, des applications, des infrastructures, des normes et de l’interopérabilité.

Ce système de santé numérique interviendra à travers la notification de stocks et gestion des produits, la télémédecine de prestataire à client, la télémédecine de prestataire à prestataire, la communication avec les clients ciblés, le suivi de l’état de santé des patients/clients, le support et l’aide à la décision des agents de santé et la fourniture de contenus de formation et d’éducation aux agents de santé.

D’après le ministère de la Santé publique, ce projet a été enclenché depuis juin 2018 grâce à l’appui technique et financier de Centers for Disease Control and Prevention (Cdc) et I-TECH/Université de Washington. Il vise à corriger les principales difficultés auxquelles fait face le système de santé. Entre autres, l’inaccessibilité géographique, la faible demande de services, le retard dans la prestation des soins, le faible respect des protocoles cliniques et les coûts supportés par les individus.

Ce plan constitue, en somme, « une réponse efficace aux principales difficultés », a indiqué le ministre Malachie. Il a également déclaré que cette conversion numérique devrait servir de base technique pour le déploiement efficace, opérationnel et contrôlé de la Couverture santé universelle.

D’après lui, elle sera une réponse aux besoins de santé des populations et améliorera les conditions daccès aux soins de santé. Elle permettra aussi de « garantir aux patients la prise de bonnes décisions sur leur état de santé et de jouir des soins de santé efficaces, efficients et personnalisés ». Mais aussi « d’impulser la couverture santé universelle qui va contribuer à la meilleure prise en charge des patients et une meilleure surveillance des maladies émergentes ».

Le ministre camerounais considère les technologies numériques comme un recours favorisant l’innovation, la dématérialisation, l’interconnexion et la célérité pour amélioration de l’accessibilité et la qualité des soins et services de santé.

Aurore Bonny

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here