Cameroun : bonne nouvelle pour les entrepreneurs du numérique

1
1186
Albert Kamga, chargé des questions techniques au ministère des Postes et Télécommunications

Au Cameroun, les entrepreneurs du secteur du numérique peuvent se féliciter. Le ministère que dirige madame Minette Libom Li Likeng accompagne les porteurs de projets du numérique, et l’assistance  de ce département ministériel aux jeunes porteurs de projets dans les dix régions du Cameroun, après un échange et une identification des aspects pour lesquels ils ont besoin de fournir davantage d’efforts pour la maturation de leurs projets, pour rendre ces projets bancables, consiste à mieux les suivre en leur fournissant des éléments qui vont leur ouvrir des portes pour le financement. C’est ce que confie l’inspecteur des questions techniques au ministère des Postes et Télécommunications, Albert Kamga.

 

« Des partenaires d’Amérique et d’Asie ont trouvé certainement des projets à financer au cours du forum du numérique de Yaoundé », Albert Kamga, chargé des questions techniques au ministère des Postes et Télécommunications

En fait, l’occasion des tournées de la politique de l’explosion du numérique dans les différentes régions du Cameroun consiste de donner aux jeunes des conseils pour la protection des idées ou des créations, grâce au concours du partenaire de choix qu’est l’organisation africaine de la propriété intellectuelle(OAPI). Selon l’inspecteur Albert Kamga, la caravane qu’organise son ministre de tutelle est un début de réponse aux doléances formulées par les jeunes porteurs de projets ou d’idées de projet dans le domaine du numérique.

C’est ce qui explique cette série d’échanges par vidéoconférence que le ministère des Postes et Télécommunications du Cameroun a eu à organiser en 2016 avec les jeunes camerounais des régions du Littoral, du Centre , de l’Ouest, de L’Adamaoua, du Nord, de l’Extrême-Nord, du Sud-Ouest, du Nord-Ouest, de l’Est et du Sud – soit au total plus de deux mille jeunes porteurs d’idées ou de projets du numérique enregistrés.

L’inspecteur des questions techniques souligne que la caravane du ministère des Postes et Télécommunications entre en droite ligne dans la politique d’envisager la mise en place d’un cyber-park qui va être un espace disposant des facilités nécessaires au développement  de projets du numérique. « Vous savez que dans ce domaine, la matière grise est plus que jamais la plus importante. Disposer d’un cadre avec des facilités dimensionnées pour le développement du numérique (internet haut débit, plateformes d’expérimentation, espace pour discussion d’affaires, etc) qui  va sans doute dans les prochains mois faciliter l’éclosion du génie créateur des camerounais dans le secteur du numérique. En même temps, le ministère de madame Minette Libom Li Likeng encourage aussi les initiatives d’incubateurs du secteur privé dans le domaine du numérique », souligne Albert Kamga.

En ce qui concerne la caravane du globe-trotter, Albert Kamga nous révèle aussi sans détours :  « il y a un fort engouement manifesté par les jeunes porteurs de projets d’idées ou de projets du numérique lors des étapes de Douala et Yaoundé,  j’estime que les prochaines étapes des autres villes du Cameroun vont connaître le même engouement, car , ils sont très nombreux les jeunes camerounais, selon les vœux du président de la République Paul Biya. Que ceux-ci s’approprient le numérique, et le chef de l’Etat ne ménage aucun effort pour tout mettre en œuvre pour ses jeunes compatriotes dans le domaine du numérique. » L’inspecteur des questions techniques poursuit, que, parmi les jeunes qui ont été enregistrés dans les villes de Douala et Yaoundé avec des projets bancables, ils ont dû trouver des financements pendant le forum international sur l’économie numérique qui s’est tenu il y a quelques jours à Yaoundé dans les échanges privés ( B to B) avec des partenaires d’Amérique et d’Asie .

Le Fonds Spécial des Télécommunications (FST) logé au ministère des Postes et Télécommunications, selon Albert Kamga n’est pas  mis à disposition pour financer les Startup, il a pour vocation essentielle de financer la mise en place des infrastructures des télécommunications dans les zones qui ne sont pas intéressantes pour les opérateurs des télécommunications.

 

Jean-Claude NOUBISSIE, Cameroun

logo DAT final
Professionnels des TIC camerounais, prenez part à l’émergence du numérique au Cameroun en participant à l’IT Forum Cameroun 2017 le 22 juin à l’Hôtel Mont Fébé. Cliquez sur l’image et inscrivez-vous !

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here