Cameroun : des coupures en haute mer au large des côtes du Gabon causent la perturbation d’internet(Camtel)

Les câbles sous-marins subissent des coupures en haute mer, au large des côtes du Gabon et sur son tronçon terrestre à Abidjan. C’est une alerte publiée par le leader camerounais de télécommunications, Camtel, à la suite des perturbations de la connexion internet au Cameroun.

(Cio Mag) – Depuis le 6 août, les Camerounais se plaignent des perturbations d’internet. En réponse à ces plaintes, Cameroon Télécommunications (Camtel) a publié un communiqué, expliquant les causes des perturbations. L’opérateur camerounais précise que l’incident s’est produit en date du 06 août. « Le câble sous-marin SAT3 a subi des coupures en haute mer, au large des côtes du Gabon et sur son tronçon terrestre à Abidjan, en Côte d’ivoire », lit-on dans ce document.

Camtel ajoute que « plus tard dans la même journée, certains circuits du câble WACS ont aussi connu une perturbation due à un problème d’alimentation dudit câble survenu à Lagos au Nigeria ». Ces incidents ont « entraîné la perte d’une importante capacité de fourniture internet avec un impact direct sur la qualité de service offert aux clients », regrette l’opérateur. Par ailleurs, en dépit de l’ampleur de l’incident, Camtel rassure que ses équipes se déploient « pour le rétablissement rapide du service dans les plus brefs délais ».

Cet incident n’est pas la première au cours de cette année. En janvier, le service internet était perturbé sur l’ensemble du territoire camerounais. L’opérateur avait, à cette époque, annoncé « la coupure de fibre optique sur la partie terrestre du câble », tout en fustigeant « un acte de vandalisme » de ses installations. Notons que Camtel (acronyme de Cameroon Télecommunications) est l’opérateur historique de téléphonie au Cameroun depuis 1998. Il assure la couverture réseau de 10 régions de ce pays d’Afrique centrale.

Enock Bulonza

Journaliste spécialisé dans les TIC et la santé. Passionné par les technologies émergentes (IA,  développement full-stack et la blockchain, etc.). En tant que correspondant de Cio-Mag dans la région des Grands lacs africains, je suis chargé de couvrir les développements technologiques et de fournir des informations précises et pertinentes sur ces sujets.

View All Posts

Pin It on Pinterest