Cameroun : des fonds d’amorçage pour 5 entrepreneurs du numérique

0
423

(CIO Mag) – 979 appelés, 10 élus. Ainsi se résume la deuxième édition du Project Challenge 2018 organisée à Yaoundé par le cabinet de coaching JPO Solutions. L’initiative qui a ciblé les jeunes âgés entre 18 et 35 ans vise à « développer d’une part les compétences des jeunes d’Afrique centrale en entrepreneuriat et création d’entreprise en vue de favoriser l’auto-emploi et l’autonomisation, et d’autre part, à primer et promouvoir les projets innovants, d’application immédiate et à fort potentiel d’impact économique, social et environnemental », comme l’a indiqué le promoteur de JPO Solutions, Jan-Pier Ouadjié.

Les secteurs identifiés cette année sont l’agroalimentaire, l’environnement, l’éducation, la santé, etc. Les 10 « startuppers » retenus ont reçu des financements compris entre 50 000 francs et un million de francs CFA comme fonds d’amorçage. Soit une enveloppe globale de 2 350 000 francs. Ils bénéficieront également de formations, d’un accompagnement et d’un suivi jusqu’à leur autonomisation. Parmi eux, CIO Mag vous présente les projets numériques à valeur ajoutée pour les populations.

1 -« Marc-Concours » : la préparation des concours administratifs en un clic

Un chèque d’un million de F pour démarrer. Cédric Nguemo n’en rêvait pas mieux. L’ancien étudiant de l’Institut africain d’informatique (IAI) a mis sur pied « Marc-Concours », une application innovante  qui permet d’améliorer les performances des candidats aux examens et concours nationaux d’entrée dans les grandes écoles et facultés du Cameroun. « Nos cadets sollicitent généralement les groupes de préparation pour se mettre dans les conditions, mais ne parviennent pas toujours à avoir une idée de leur véritable niveau parce que les candidats sont nombreux, parfois des milliers », explique Cédric Nguemo qui précise que « Marc-Concours » vient donc corriger ce problème en rassemblant sur une même plateforme tous les candidats qui sont en compétition par exemple pour le concours de la Faculté de Génie industriel (FGI) de Douala.

2- « Dob’ra » ou le docteur à domicile

Il suffit de parcourir la plateforme numérique Dob’ra pour bénéficier des services d’un médecin sans forcément vous rendre dans une formation sanitaire. « Si vous avez des soucis de santé et que vous ne voulez pas ou ne pouvez pas vous déplacer, le médecin vient à votre rencontre, quel que soit votre lieu de résidence », explique le représentant de la startup. Face à une désaffection des patients envers les centres hospitaliers publics et privés, l’application mise sur pied par Cédric Eyete constitue une aubaine pour des consultations médicales de qualité et des soins médicaux de proximité. Dob’ra permet également de contribuer à la réduction du chômage des jeunes médecins sortis des écoles de formation. Le promoteur a bénéficié d’un appui de 50 000F.

3-« Accès au logement » : une plateforme numérique pour l’immobilier à portée de main

C’est une dame aux doigtés magiques. Elle ne sait pas comment se taire ou fermer l’œil sur le quotidien des Camerounais en quête de logement. Et comme ce n’est pas facile de se loger décemment au Cameroun, Iréne Fotso a mis sur pied cette plateforme numérique pour un accès facile au logement. Son enveloppe de 300 000F reçue lui permettra probablement de rendre attractive sa plateforme. L’ambition de la promotrice est de réduire les contrats entre les chercheurs de logements et les agents immobiliers véreux, mais aussi d’alléger la tâche dans la recherche de logement. La plateforme aux allures d’agence immobilière met directement en contact les potentiels locataires et les bailleurs.

4-« Antivirus Meye Protect » pour protéger les données numériques

Mis au point par Meye Ntyam, Meye Protect est un antivirus qui permet de protéger les ordinateurs et les données numériques. Avec l’ampleur de la cybercriminalité dont les conséquences sont entre autres les risques de perte des données, le piratage informatique, le vol d’informations confidentielles et le vol d’argent dans les comptes Mobiles Money des clients, Meye Protect est un antivirus  à intelligence artificielle capable de prédire les attaques des ordinateurs. L’utilisateur a la capacité de commander son ordinateur grâce à sa voix, ensuite Meye Protect scanne l’ordinateur et reçoit l’information sous forme vocale. Il détecte tel ou tel nombre de virus qui veulent attaquer une partie précise du système de l’ordinateur. «  Une autre innovation, c’est qu’au niveau du Cloud, on peut faire des mises à jour et récupérer des données pour prédire des attaques de virus », ajoute le promoteur qui a reçu une enveloppe de 50 000F.

5-« True-Spec », un détecteur de faux médicaments

Face aux catastrophes causées par les faux médicaments sur la santé humaine et sur les économies des pays d’Afrique subsaharienne, Franck Verzefe a conçu une application permettant de détecter les faux médicaments vendus sur le marché camerounais. Dénommée True-Spec, l’appareil examine les compositions chimiques des dosages des produits pharmaceutiques. Cette technologie traque les faux médicaments en détectant s’ils sont faux à travers la date de péremption. La startup True-Spec Africa qui a bénéficié de 50 000F est actuellement engagée dans une campagne de levée de fonds pour produire en grande quantité les appareils que le promoteur envisage de diffuser dans tous les pays du continent.

Jean-Claude NOUBISSIE, Cameroun

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here