Cameroun-Emploi jeunes : sous l’égide de l’IAI, la plateforme connect4job.com est effective

0
693

(CIO Mag) – « C’est une plateforme de création de richesse par le numérique. Elle promeut une très grande visibilité en matière de création d’emplois. Et je pense que la présence du ministre des Postes et Télécommunications à l’IAI-Cameroun est un véritable gage pour le succès de ce projet. » C’est Armand Claude Abanda, représentant-résident de l’Institut Africain d’Informatique qui a fait cette déclaration lors de la cérémonie d’inauguration et de présentation de la plateforme « Connect4job.com ».

Mme la ministre des Posters et Télécommunications, Minette Libom Li Likeng a, pour sa part, souligné que les jeunes étudiants de l’IAI peuvent désormais créer de nouveaux emplois à travers cette plateforme. « Voilà pourquoi je suis venue les encourager et dire à tous les étudiants présents à s’inscrire dans cette plateforme et dans d’autres qui existent, et beaucoup plus à créer et à innover. Vous avez vu le carnet médical, ils ne sont pas des médecins. Regardez comment ils résolvent un problème de société et cela prouve encore qu’avec les TIC on peut faciliter tous les domaines d’activités. C’est ce que les jeunes de l’IAI ont démontré et nous sommes venus les encourager. »

La plateforme Connect4job.com est le fruit d’un partenariat IAI Cameroun, la multinationale portugaise Prologica et l’Institut supérieur de formation aux télécommunications, de l’innovation technologique, de commerce et de gestion (IFTIC-Sup). La matérialisation effective de ce projet a pris corps au centre d’excellence technologique Paul Biya.
En effet, c’est dans le but d’autonomiser les jeunes formés dans le domaine des TIC que l’IAI et Prologica, se sont mis ensemble pour créer une usine d’assemblage des ordinateurs. Ainsi, cette plateforme a pour rôle de mettre en contact les talents jeunes avec les opportunités d’emploi. Elle a aussi pour objectif de donner aux étudiants et aux jeunes diplômés dans les domaines des TIC la possibilité d’être visibles sur le marché de l’emploi à travers leur mise en contact avec une multitude d’entreprises camerounaises et internationales.

Pour Armand Claude Abanda, cette plateforme constitue une opportunité pour les étudiants après leur formation, d’accéder à un emploi décent. S’appuyant sur le message du chef de l’État à la jeunesse le 10 février 2010, la ministre des Postes et Télécommunications a déclaré que le numérique doit permettre au Cameroun de retrouver sa croissance. « Avec le numérique le marché de l’emploi n’a pas de limite », a-t-elle conclu.

Jean-Claude Noubissié, Cameroun

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here