Cameroun : le ministère des Postes et Télécommunications prépare une loi sur le Mobile Money

2
1453

(CIO-Mag) – Les autorités camerounaises sont déterminées à encadrer l’activité de transfert d’argent par Mobile Money. Et, c’est sûr, le ministère des Postes et Télécommunications que dirige madame Minette Libom Li Likeng réfléchi dans ce sens pour que certainement, à la prochaine rentrée parlementaire, les élus du peuple se penchent sur une telle disposition légale. Le Cameroun ne souhaite plus voir s’installer le désordre dans cette activité. C’est ce qui ressort d’une interview accordée à la Télévision Nationale par celle qui trône à la tête du ministère des Postes et Télécommunications.

La percée des transferts d’argent via le téléphone mobile des opérateurs de télécommunications que sont Orange , MTN et Express Union ( le dernier né dans le domaine) a fait naître sur la place publique un débat croustillant où des plaintes n’ont pas manquées d’attirer l’attention des autorités camerounaises.

Certains opérateurs de transfert classique d’argent comme Express Union pensent que MTN et Orange leur livrent une concurrence déloyale, d’autant plus que ces opérateurs de téléphonie via le mobile money leur prennent une part importante du marché dans l’activité de transfert d’argent. La preuve, le dernier né dans cette activité qui a pour nom Express Union a décidé tout récemment de se lancer aussi dans cette opération et innove avec les Call Box en bordure de route à des conditions préférentielles.

Depuis cette concurrence qui semble défavorable pour les entreprises nationales, le gouvernement de Philémon Yang par la voix de la ministre des Postes et Télécommunications n’avait pas  réagit. C’est dans un entretien télévisé que Minette Libom Li Likeng a annoncé que son département ministériel travaille sur un projet de loi dans ce sens. Elle a été formelle : «  le chef du gouvernement nous a donné des instructions fermes que nous réfléchissions à mettre en place une loi qui viendra mettre fin à ce désordre. C’est pourquoi avec le  ministre des Finances, nous allons élaborer un texte pour mieux contrôler le transfert d’argent par Mobile Money au Cameroun ».

Bien que la déclaration de la ministre ne donne aucun détail sur le texte en préparation, les acteurs de ce domaine d’activité doutent un peu de l’action gouvernementale sur une telle loi. Mais ils affirment d’ailleurs que si cette loi devenait effective, elle pourrait être une véritable bouffée d’oxygène pour les entreprises nationales qui exercent  dans cette activité de transfert d’argent par le téléphone mobile, ainsi que celles qui veulent se lancer dans le secteur mais hésitent encore à cause du flou qui semble exister autour du texte en préparation. Ces acteurs du transfert classique espèrent que la mise en place d’une telle loi permettra de réduire la marge de manœuvre des multinationales telles que MTN et Orange et donner la possibilité aux entreprises nationales de mieux s’organiser.

La probable loi en gestation fait nourrir beaucoup d’espoirs pour les entreprises camerounaises, où en cette dure période d’emploi, les jeunes filles et garçons vont s’y lancer pour ouvrir des kiosques dans les quartiers et surtout aux abords des rues les plus fréquentées pour s’occuper.

Jean-Claude NOUBISSIE, Cameroun

Professionnels des TIC camerounais, prenez part à l’émergence du numérique au Cameroun en participant à l’IT Forum Cameroun 2017 le 22 juin à l’Hôtel Mont Fébé. Cliquez sur l’image et inscrivez-vous !
Professionnels des TIC camerounais, prenez part à l’émergence du numérique au Cameroun en participant à l’IT Forum Cameroun 2017 le 22 juin à l’Hôtel Mont Fébé. Cliquez sur l’image et inscrivez-vous !

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here