Cameroun : le Président Biya prescrit le rétablissement des connexions internet dans les régions du Sud-Ouest et Nord-Ouest

0
906

(CIO Mag) – Le 20 avril dernier, le ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary, a signé un communiqué et diffusé l’intégralité des instructions du Président Paul Biya au sujet du rétablissement des connexions internet dans les Régions (anglophones) du Sud-Ouest et du Nord-Ouest (deux seulement sur les dix régions que compte le Cameroun), suite aux mouvements d’humeur que ces deux villes ont connu il y a quelques temps (prés de 100 jours jours plus exactement).

Pendant cette longue d’absence d’Internet, les étudiants et autres établissements de commerce ont vu leur chiffre d’affaires baisser. Quant aux étudiants, ils sont nombreux qui ont purement et simplement déménagés vers les régions les plus proches pour faire des recherches afin de poursuivre l’année scolaire. Les pertes financières sont chiffrées à plus de 550 millions de FCFA. D’aucuns parlent de plusieurs milliards de francs.

En substance, voici quelques mots du ministre de la Communication qui ressortent de son communiqué : « Ces activités criminelles qui tombent sous le coup de la loi, notamment celles portant répression des actes de terrorisme, ont été pour beaucoup perpétrées via les réseaux sociaux. Ces technologies de l’information et de la communication, outils essentiels des progrès économiques et sociaux qui bénéficient de la sollicitude constante du chef de l’Etat, ont ainsi malheureusement été dévoyées par les ennemis de la République. En pareille circonstance, les pouvoirs publics avaient le devoir impérieux de rétablir l’ordre, d’assurer la sécurité des citoyens et de leurs biens, et de garantir le fonctionnement des services administratifs. Le gouvernement de la République a ainsi dû, entre autres mesures sécuritaires, procéder à la suspension des connexions Internet dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Le gouvernement n’a pas depuis lors cessé d’évaluer en permanence la situation sur le terrain. Le constat actuel est que les régions du Nord-Ouest et du Sud-ouest vivent dans un calme notable depuis plusieurs jours. Le chef de l’Etat a par conséquent instruit le ministre en charge des Postes et Télécommunications de demander aux opérateurs de téléphonie mobile, de rétablir les connexions Internet dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Le gouvernement exhorte les populations de ces régions à la vigilance pour continuer à barrer la voie aux extrémistes, aux sécessionnistes et aux ennemis de la République ».

Donnant suite aux instructions du Président Biya, Mme le ministre des Postes et Télécommunications a adressé une correspondance aux sociétés de téléphonie mobile concernées avec en objet : « Rétablissement des connexions et liaisons Internet dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest ». C’est en ces termes que la ministre Minette Libom Li Likeng a écrit aux opérateurs de téléphonie mobile : « J’ai l’honneur de vous demander de rétablir intégralement pour compter de ce jour, 20 avril 2017, toutes les liaisons Internet dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Vous voudrez bien veiller à la mise en œuvre et au respect diligent des présentes prescriptions dont je souligne l’urgence manifeste et le haut niveau de priorité. Compte rendu de votre action devra m’être adressé, pour la très haute information du chef de l’Etat ».

L’on notera que le 20 avril restera une date gravée dans la mémoire et surtout dans l’histoire des populations des deux régions anglophones du Sud-Ouest et du Nord-Ouest du Cameroun, où après plus de trois mois, ces régions se sont vues coupées du monde et redeviennent depuis cette date des peuples « androïdes ». Et la réaction des habitants de ces deux villes est comme un conte de fée : « Ouf, je suis enfin connecté, cette date restera historique pour moi, je peux maintenant aller sur Whatsapp sans difficultés ». C’est une réjouissance dans tous les groupes, dans toutes les familles. D’autres par contre sont remontés contre les réseaux sociaux qui sont à l’origine de ce drame, parce que des personnes sans foi ni loi distillent des informations pour juste semer le désordre.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette coupure semble être la plus longue survenue sur le continent. Alors que les internautes qui utilisent les réseaux sociaux pour distiller de fausses informations jugent eux-mêmes les dégâts qu’ils causent aux innocents, et que les consommateurs des fruits de ces réseaux sociaux soient beaucoup plus méfiants sur toutes les informations alarmistes qui sont publiées sur les différents sites d’internet.

Jean Claude NOUBISSIE, Cameroun

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here