Cameroun : Minette Libom Li Likeng sollicite l’appui de l’Union internationale des télécoms (UIT) pour la transition numérique

  • 7 mars 2018
  • 0
  • 29 Vues

(CIO Mag) – Le maintien en poste de la ministre des Postes et Télécommunications suite au remaniement du 2 mars 2018 va garantir la continuité des chantiers TIC sous la direction de Mme Libom Li Lekeng. L’innovation enclenchée à son arrivée à ce poste a sans doute convaincu les acteurs des TIC au Cameroun. La ministre Likeng appelle désormais l’Union Internationale des Télécommunications à soutenir son pays dans sa transition numérique.

C’est un appel qu’elle a lancé à l’organisation le 22 février,  profitant d’un passage du Secrétaire Général de l’UIT, Houlin Zhao à Douala, siège du Bureau Régional de l’UIT pour l’Afrique centrale et Madagascar. En présence du régulateur camerounais, des opérateurs Camtel, Sup’ptic, Libom Li Lekeng s’est entretenu avec M. Zhao sur les préoccupations des acteurs camerounais du numérique et TIC.

« Nous avons saisi l’opportunité du voyage du SG de l’UIT pour échanger avec lui  parce que nous savons que l’UIT est l’expert des Nations-Unies en matière des télécoms et des TIC. Et voilà pourquoi, tout le secteur  s’est mobilisé (le régulateur, l’opérateur historique, l’école de formation) pour que nous puissions échanger avec  le SG de l’UIT et solliciter l’accompagnement de cette institution dans la transformation numérique du Cameroun » a déclaré  Minette Libom Li Likeng à la sortie de cet entretien. Le but était aussi d’explorer avec l’UIT, les stratégies de renforcement de la coopération avec le Cameroun  en vue du développement de l’économie numérique dans le pays de « l’homme Lion ».

Quant au Secrétaire Général de l’UIT, Houlin Zhao, c’est la seconde visite au Cameroun après celle effectuée en 2001 à Yaoundé. «  Je trouve que cette visite est très utile en ce sens qu’elle me permet de connaître la situation actuelle. Je suis très satisfait de l’avancée des TIC. Et aussi, nous avons échangé avec la ministre de comment améliorer la situation actuelle. Nous partageons également le même point de vue, qu’il faut travailler avec les membres des régions Afrique centrale, car en travaillant ensemble, on peut aller plus loin. C’est aussi nécessaire parce que chacun de nous dans sa  région avons déjà bien développé les TIC, mais hélas, au niveau sous régional,  ce n’est pas très fort comme dans  d’autres régions.

J’ai également noté que le Cameroun, selon madame la ministre, montre sa volonté de faciliter le développement de la région, et montrer son leadership. Il  y a quelques projets que  j’apprécie beaucoup, notamment le rapport du  comité du projet sur le câble sous-marin qui sera placé entre l’Afrique et le brésil, un projet incroyable que j’apprécie », a résumé le SG de l’UIT.

Jean-Claude NOUBISSIE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *