Cameroun : vaste mouvement de numérisation dans les universités d’État

0
551

(CIO Mag) – C’est un véritable bond numérique qui est en train de s’opérer dans les universités d’État du Cameroun, à travers le projet de construction de neuf centres de développement du numérique. C’est pour évaluer l’évolution de ces chantiers dans les universités de Yaoundé II à Soa et Yaoundé I à Ngoa-Ekelle, que le ministre de l’Enseignement supérieur, le Pr Jacques Fame Ndongo, s’y est rendu.

La construction des centres de développement du numérique fait partie du projet « Paul Biya Hight Education Vision », dont la première phase a été matérialisée par la remise d’un don tout récemment de 500 000 ordinateurs offerts par le chef de l’État Paul Biya aux étudiants camerounais publics et privés. Au total, neuf centres vont être construits dont huit pour les universités d’État et un pour l’Université inter-états Cameroun-Congo à Sangmélima. « L’objectif de ce projet est d’arrimer tous les étudiants camerounais au cyber espace planétaire, faisant d’eux des citoyens du monde. C’est ce qui justifie le don d’ordinateurs du chef de l’État aux étudiants », a expliqué le ministre de l’Enseignement supérieur.

Il faut relever que ces structures seront dotées des fonctionnalités basées sur une technologie de pointe. Numérisation et production des cours multimédia, l’enseignement à distance, le portail informatique sera constitué de e-académique, le e-learning, le e-library, etc. Ce sont là, les fonctionnalités que vont offrir ces centres. Toutes les universités d’État seront interconnectées au centre national de supervision du réseau interuniversitaire. « L’enseignant sera à même de faire un cours à partir de son bureau, et ce cours sera suivi par les étudiants se trouvant dans d’autres campus universitaires du pays. Ce sera la mutualisation des ressources », a expliqué Roger Etoundi Atsa, chef de division des systèmes d’informations au ministère de l’Enseignement supérieur.

C’est en principe avant la fin de cette année 2018 que ces centres devraient être livrés, grâce la coopération Sino-camerounaise. Le ministre de l’enseignement supérieur Jacques Fame Ndongo a également visité la bibliothèque numérique de l’université de Yaoundé II à Soa, financé entièrement par l’Etat du Cameroun à hauteur de 8 milliards de francs. Au bout du compte, cette bibliothèque numérique est la plus grande de la sous-région.

Jean-Claude NOUBISSIE, Cameroun

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here