Sénégal : numérisation des titres de transport, l’opération révèle 200 faux permis

0
553
Le ministre sénégalais des Transports, Abdoulaye Daouda Diallo

(CIO Mag) – L’initiative qui avait suscité beaucoup d’espoir chez les populations comme chez les autorités en charge du transport semble porter ses fruits. La numérisation des permis de conduire pourrait bien contribuer à l’assainissement du secteur du transport indexé à cause des multiples accidents que certains expliquent par la facilité dans l’octroi de ces documents.

« La falsification du permis deviendra chose impossible avec la numérisation des titres de transport », a laissé entendre le chef du bureau régional des Transports routiers, Moustapha Tall.

M. Fall a d’ailleurs révélé lors du lancement des nouveaux titres de transport numérisés, rencontre tenue à Kaolack, une ville au centre du Sénégal, que « plus de 200 permis contrôlés à Kaolack dans le cadre de la numérisation des titres de transport étaient des faux, non délivrés par la division régionale des transports ».

Il se dit convaincu que cette numérisation va permettre d’éviter des cas de fraude. Selon lui, « les permis numériques sécurisés deviennent une réalité à Kaolack. L’innovation majeure reste la possibilité de connaître le groupe sanguin du conducteur sur son permis, ce qui va aider à prendre les dispositions nécessaires s’il s’avère qu’il a besoin d’une transfusion sanguine lors d’un accident ».

Il faut rappeler que les nouveaux permis, délivrés une semaine après dépôt d’une demande, sont valables pour 5 ans.

Le Gouverneur de région, dans un discours, insiste surtout sur l’initiative qui selon lui est à saluer et encourager. « Kaolack est une ville carrefour où le transport occupe une place très importante dans les activités de la population. Je me réjouis de l’opération », a déclaré M. Sall.

Joe Marone, Dakar

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here