Cameroun : le paiement mobile pour sécuriser les recettes aux postes de péage routier

  • 18 juillet 2018
  • 0
  • 63 Vues

(CIO Mag) – Le pays de Roger Milla avance dans la modernisation avec l’intégration des TIC. Désormais les Camerounais d’une ville à une autre avec leur véhicule s’acquitteront de leur péage routier par paiement mobile. Ceci grâce à deux entreprises sud-africaines MTN et Intertoll qui proposent cette nouvelle technologie au gouvernement camerounais.

Cette innovation technologique dans le domaine de la mobilité consiste à faciliter et surtout à ne plus perdre du temps aux automobilistes aux postes de péage qui fonctionnent jusqu’ici de manière artisanale. Ces entreprises projettent, grâce à leur partenariat, de dématérialiser des paiements à l’aide des téléphones portables aux postes de péages routiers. Toute chose qui permettra également de sécuriser les paiements qui s’opèrent de main en main.

Le paiement mobile, une fois mise en exécution, va augmenter les recettes qui vont permettre à la Commission nationale de route d’aménager au besoin certaines voies dégradées. Aussi, ce nouveau programme vise à rendre les voyages plus fluides et rapides et à mieux sécuriser les nombreuses collectes des paiements routiers sur les différentes routes du pays.

Soulignons qu’Intertoll est une filiale du Group Five qui est classée parmi les plus grandes entreprises sud-africaines en matière de développement d’infrastructures. Le groupe a déjà établi des partenariats avec des entreprises camerounaises de renom. Intertoll compte s’appuyer sur l’expérience locale de l’opérateur de téléphonie mobile MTN, installé au Cameroun depuis 2000 pour l’implantation de cette technologie.

En tout cas, cette nouvelle méthode modernise au mieux le mouvement de fonds que les automobilistes camerounais versent à chaque passage au poste de péage. 500 francs cfa pour chaque véhicule et à chaque passage, c’est une manne importante pour l’Etat.

Jean-Claude NOUBISSIE, Cameroun

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *