Cameroun/financement des startups : plus de 1000 jeunes porteurs de projets vont accéder aux fonds nécessaires

0
1731

(CIO Mag) – Le premier grand pas pour la plateforme créée par le studio Kiro’o Games Rebuntu, c’est qu’il vient de franchir la barre symbolique de plus de 1000 jeunes inscrits pour bénéficier des fonds nécessaires au financement de leurs projets. L’objectif à terme de cette plateforme est de multiplier ce chiffre par 10, afin de mobiliser 10 000 jeunes startups francophones. Ces derniers foisonnent d’idées, mais n’arrivent pas toujours à concrétiser, faute de moyens conséquents au démarrage de leurs activités. L’idée est donc de leur apporter les outils  nécessaires à la levée de fonds pour obtenir les financements nécessaires à leurs projets. Lancé le 6 juin 2017 par Kiro’o Games, le premier studio de développement de jeux vidéo d’Afrique centrale, fondé par Olivier Madiba (photo) est sur la bonne voie pour aider les jeunes camerounais à obtenir les appuis utiles.

Toutefois, dans les détails 75% des jeunes mentorés jouissent à ce jour du parrainage du ministère des Postes et Télécommunications, ce qui en fait des membres premium.74% d’entre eux se trouvent à Yaoundé, 22% à Douala et le reste à l’étranger. La Tech web (45%) et Logistic web (16%) sont les domaines d’activités les plus sollicités par les postulants et la tranche d’âge est comprise entre 25 et 35 ans. Autre motif de satisfaction pour l’équipe, deux des mentorés ont déjà pu entamer leur levée de fonds. C’est le cas notamment de Kenneth Fabo. Lequel lève actuellement 15 millions FCfa pour son projet « Je Wash Pressing ». Il s’agit d’un service de pressing qui envisage de proposer des prestations à domicile dans les villes de Douala et Yaoundé.

Comme aucune œuvre humaine ne peut se faire sans difficultés, soulignons que la seule ombre au tableau, est le peu d’engouement manifesté par les femmes jusqu’ici. Celles-ci ne représentent pour le moment que 10 % des inscrits contre 90 % d’hommes. Une statistique que le studio souhaite voir s’améliorer. Kiro’o Games annonce par ailleurs qu’il reste 1300 places à prendre pour les porteurs de projets, dans le domaine des TIC, afin de bénéficier du parrainage du ministère des Postes et Télécommunications. Ce qui leur permettra d’accéder à des frais de type premium.

Nous espérons que d’ici là, nombreux seront les jeunes et surtout les jeunes filles à bousculer  les portes du studio Kiro’o Games pour obtenir l’inscription de leurs projets et accéder aux fonds nécessaires.

Jean-Claude Noubissié, Cameroun

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here