Sénégal : le bénéfice de la Sonatel connait une baisse de près de 14 milliards FCFA par rapport à 2016

(CIO Mag) – La Sonatel a publié lundi ses résultats financiers. Il en ressort que les bénéfices de l’opérateur historique ont connu une baisse pour l’exercice 2017. Laquelle baisse est chiffrée à près de 14 milliards FCFA comparativement à 2016 où l’entreprise avait enregistré un bénéfice de 216 milliards FCFA. Dans le communiqué parvenu à notre rédaction, le groupe l’explique par « la forte croissance des amortissements consécutive aux investissements importants réalisés au cours des 3 dernières années ». Un coût estimé à « près de 800 milliards de francs CFA incluant les coûts des licences 4 G, le renouvellement des différentes concessions et l’acquisition en Sierra Leone » investis pour la consolidation des fondamentaux du leadership du groupe dans un contexte de transformation numérique en accélération.

Des efforts considérables pour la création de richesse dans les pays de présence
Dans les pays où il est implanté le groupe, ce sont des contributions considérables à la création de richesses qui sont enregistrées. Le communiqué donne l’exemple du Sénégal « où les activités du groupe ont généré au profit des entreprises locales plus de 247 milliards de francs CFA de chiffre d’affaires ». Des performances aussi tangibles dans tous les pays avec des efforts importants à propos de la balance des paiements. La société de téléphonie avance le chiffre de 160 milliards au sujet des balances de trafic représentant les exportations.  Côté création d’emplois également, la Société nationale de téléphonie revendique des performances ayant permis de « générer plus de 3.500 emplois directs et plus de 100.000 emplois directs par le biais de plusieurs mécanismes dont la distribution commerciale étendue.
La Sonatel plus que jamais engagé sur le terrain citoyen
La responsabilité sociale d’entreprise est une réalité chez l’opérateur historique qui se plait de lister nombre d’initiatives pour le développement de l’écosystème numérique, mais pas seulement. « Après CTIC au Sénégal et CREATAEM au Mali, l’incubateur Saboutech a été inauguré  en Guinée où une centaine d’écoles  a ainsi été connectée à la 3 G dans le cadre du programme d’accès des lycées au monde digital », souligne encore le communiqué qui n’oublie pas de citer Sonatel Academy, « la première école de codage gratuite en Afrique de l’Ouest » créée au Sénégal, les premières maisons digitales mises en place au Sénégal et en Guinée « pour éduquer plus de filles  et rendre les femmes de plus en plus autonomes ». Un programme qui a été lancé par la fondation Orange, précise la société de téléphonie.
Perspectives 2018
Quoique le « groupe Sonatel a anticipé et réalisé des investissements essentiels pour préparer l’avenir », il « entend poursuivre ses efforts d’investissement et d’adaptation à un environnement qui continue sa mutation, avec des évolutions structurantes du secteur des télécommunications  sur tout le périmètre ».Cette poursuivie dans le dessein d’améliorer « l’offre d’une expérience incomparable à ses clients et pour mieux soutenir sa dynamique de conquête et son leadership dans tous les pays de présence ». Il est aussi annoncé des actions pour le renforcement des investissements autour de la donnée mobile, les services à valeur ajoutée, les services financiers mobile et les services aux entreprises et aux Etats non sans mentionner le nouveau datacenter à Dakar « le plus grand en Afrique de l’Ouest »pour soutenir cette stratégie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here