Cap sur l’Afrique du Sud pour la foire virtuelle Ipaaro

0
1485
Adé Fidégnon Afbowaï, promoteur de Ipaaro.

Après avoir révélé le potentiel et le savoir-faire des entrepreneurs et créateurs de valeurs du Togo, de la Côte d’Ivoire et du Sénégal, la foire virtuelle Ipaaro va à la conquête du marché sud-africain, en partenariat avec le Tropics Business Summit, le plus grand rendez-vous de l’investissement en Afrique faisant le pont entre l’Afrique anglophone et francophone.

(CIO Mag) – Depuis sa création en début d’année 2019, la foire virtuelle Ipaaro reste attachée à ses objectifs de départ : ouvrir de nouveaux marchés aux entrepreneurs et startups africains, offrir des opportunités de partenariats et/ou d’investissement et révéler le savoir-faire des créateurs de valeurs hors de leurs frontières nationales. A cela s’ajoute la possibilité d’une visibilité accrue à travers plus de 100 pays en Afrique et dans le monde aux produits et services made in Africa.

Cette promotion des créations africaines se déroule via les plateformes web (www.ipaaro.com) et mobile (téléchargeable sur Google playstore) de la startup panafricaine Ipaaro, un espace de libre-échange totalisant plus de 1 000 téléchargements via mobile et de 150 mille visites pour la version web. L’idée derrière la foires virtuelle Ipaaro reste la même : se servir des avancées du numérique et de son avantage d’être un écosystème globalisant où est connecté aujourd’hui 37,4% de la population africaine selon une étude publiée sur Médianet, pour accroître la notoriété et le chiffre d’affaires des produits à valeur ajoutée purement africaine.

« Ipaaro est bilingue »

A l’origine, Adé Fidégnon Agbowaï, promoteur de Ipaaro, a prévu impacter 5 destinations africaines au cours de cette année. Après le Togo, la Côte d’Ivoire, le Sénégal et en attendant le Rwanda pour clôturer l’étape de 2019, la foire virtuelle Ipaaro enroule l’écosystème de la deuxième économie en Afrique après le Nigéria en termes de Produit intérieur brut (PIB). Ce sera une grande messe dédiée au libre-échange à laquelle tous les entrepreneurs et créateurs de valeurs africains sont conviés du 16 au 26 octobre 2019 à Johannesburg, afin de se révéler à l’Afrique et au monde.

« La plateforme Ipaaro est bilingue (français et anglais) et s’adapte à la langue choisie sur votre téléphone. Ipaaro en tant que start-up panafricaine dédiée au libre-échange vise l’inclusion de toutes les économies africaines », rassure Adé Fidégnon Agbowaï. Si au départ Ipaaro était une plateforme réservée aux trocs de biens et services dans une intention de recyclage et de résilience, la plateforme a muté vers un espace de libre-échange digital ouvert à la promotion du made in Africa.

Michaël Tchokpodo, Bénin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here