Central Africa Backbone : le ministre Léon Juste Ibombo réceptionne officiellement le réseau de fibre optique

0
480

Dans le cadre du projet Central Africa Backbone (CAB), le ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Economie numérique, Léon Juste Ibombo, a procédé à la réception officielle du réseau à très haut débit à base de fibres optiques le 22 décembre 2017 dans la localité de Likoko, frontière Gabon.

(CIO Mag) – C’est dans le cadre de l’intégration sous régional, qui consiste à connecter les pays de la sous-région de l’Afrique centrale en infrastructures, routes ponts, rails et fibre optique, que le ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Economie numérique, Léon Juste Ibombo, a réceptionné officiellement le réseau très haut débit à base de fibres optiques  reliant le Congo et le Gabon.

Dans son allocution, M. Léon Juste Ibombo a rappelé que l’initiative du projet Central Africa Backbone (CAB) a été décidée en 2007 lors du sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement des pays de la Communauté économique et Monétaire d’Afrique Centrale (CEMAC), dans le cadre de l’intégration sous régionale à travers les infrastructures large bande à fibre optique, tenu à Ndjamena, au Tchad. Cette infrastructure de haute portée économique vise l’extension géographique du réseau de fibres optiques et contribue sans nul doute au développement  économique du pays.

Pour lier l’utile à l’agréable, le ministre a expérimenté lui-même la connexion haut débit en appelant une personne se trouvant en Suisse à Lausanne. Preuve que le tripleplay (VDO, Téléphone, Télévision) sur une même ligne fonctionne. La remise officielle du réseau à base de fibres optiques permet la réduction systématique des coûts des services de communication et l’éclosion de l’économie numérique, a souligné le ministre.

Pour le  coordonnateur du projet, Yvon Miankanda, la connexion proprement dite entre le Congo et le Gabon se fera à partir du shelter ; il y aura une fibre optique qui ira vers le Gabon et une autre vers Mosendjo en république du Congo, grâce au projet CAB qui a un réseau multifonctionnel.

La République du Congo qui veut développer le secteur de l’économie numérique a bénéficié d’un appui financier de la Banque Mondiale ; le coût des travaux est estimé à 15 milliards de francs CFA. Cette infrastructure vient s’ajouter à celle de Matombi, dans le Kouilou, dotant le pays d’un deuxième point de connexion à la fibre optique.

Pross Ferdy, Brazzaville, Congo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here