#BringBackOurInternet : la Camerounaise Rebecca Enonchong réclame l’implication de Christine Lagarde (FMI)

0
448
© Socialmediaweek

(CIO Mag) – La Camerounaise Rebecca Enonchong (photo) invite Christine Lagarde, directrice générale du Fonds monétaire international (IMF), à s’impliquer dans la recherche de solution à la restriction de l’accès à Internet dans les zones anglophones du Cameroun. « Nous appelons @IMFNews et @lagarde à faire plus pour empêcher le gouvernement camerounais de restreindre l’accès à Internet dans les zones anglophones », a déclaré Rebecca Enonchong dans un tweet posté samedi 6 janvier dans le cadre de la campagne #BringBackOurInternet.

« @IMFNews, @Lagarde, vous ne pouvez pas faire un autre discours ou écrire un autre rapport sur le Cameroun sans aborder cette question économique qui affecte grandement l’économie et en particulier les Tech entrepreneurs », a insisté la présidente du conseil d’administration d’Afrilabs. Ajoutant : « Le gouvernement n’écoutera jamais les Camerounais mais il écoute @IMFNews et @Lagarde. Donc, vous devez leur transmettre le message. 100 jours de restriction sur Internet n’ont rien résolu, ça ne fait qu’empirer les choses ! »

« Cela fait presque 100 jours que le gouvernement du Cameroun a restreint l’accès à Internet dans les régions anglophones. Rejoignez-nous pour un tweet chat demain et aider à sensibiliser », a également lancé Rebecca Enonchong vendredi 5 janvier aux internautes, afin de booster la campagne #BringBackOurInternet. Celle-ci invite à discuter du « 100ème jour de la coupure d’Internet en cours ordonnée par le gouvernement du Cameroun dans les régions anglophones du pays ».

Anselme AKEKO
anselme.akeko@cio-mag.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here