Congo-Brazzaville: la BAD réaffirme son appui au projet CAB

0
2806

Central African Backbone

 

(Cio Mag) – A la sortie de la réunion de travail qu’il a eu, vendredi dernier, avec le ministre congolais des Postes et Télécommunications, Thierry Lézin Moungalla, le chef de la mission de la Banque Africaine de Développement (Bad), Samatar Omar Elmi, a réaffirmé le soutien de la plus grande institution financière de l’Afrique à l’exécution de la seconde phase de construction du projet Central African Backbone (CAB) qui vise à interconnecter les pays de l’Afrique centrale par un réseau de fibres optiques.

Pour ce qui concerne cette phase, l’appui de la Bad permettra de réaliser les travaux d’infrastructures qui vont relier le Congo Brazzaville (Pointe-Noire) au Gabon, via la Dolisie, en République Démocratique du Congo (RDC).

Ce projet qui vise surtout à favoriser le développement d’un écosystème numérique dans ces pays, en facilitant notamment l’accès des opérateurs nationaux aux capacités des câbles à fibre optique à des conditions et à des coûts raisonnables, va nécessiter des dizaines de millions de dollars.

A noter que cette infrastructure s’inscrit dans les grands chantiers annoncés en janvier dernier par le ministre Moungalla. Lequel a prévu, en cours de l’année, lancer un appel d’offres international relatif à la construction du réseau à fibre optique entre le Congo et le Gabon, toujours dans le cadre du projet CAB.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here