Congo : le numérique, efficace pour favoriser l’accès des populations défavorisées aux soins de santé

0
578

(CIO Mag) – C’est au cours d’un atelier organisé conjointement par le Congo et l’Organisation Mondial de la Santé (OMS) à Brazzaville du 22 au 23 mars pour le progrès de la médecine au Congo que les participants, pour la plupart des médecins de tout bord, ont durant deux jours appris l’utilisation des TIC notamment la cyber santé. Pour ainsi obéir aux normes internationales de santé exigées par l’OMS, l’atelier a relativement mis en exergue la disponibilité, l’amélioration de système de santé de tous les pays membres pour une utilisation efficiente et efficace de l’information sanitaire.

Les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) jouent un rôle important dans l’amélioration de système de santé à travers lequel les Etats membres peuvent étendre l’accès aux soins de santé aux populations reculées via la cyber santé et l’Innovation, a souligné Dieudonné BAKALA qui a fait aussi allusion à l’une des résolutions de la 60ème session du comité régional de l’OMS/ AFRO tenue en 2010  qui avait fait des TIC, notamment la cyber santé, un outil essentiel à l’amélioration du système d’information sanitaire.

Recommandation a donc été faite aux pays membres de l’OMS de mettre en place une stratégie nationale de communication relative aux TIC ; de créer aussi des infrastructures et établir des services de cyber santé, y compris la modernisation de la connexion internet pour les établissements de santé publique. L’interconnexion de toutes les administrations de santé publiques est aujourd’hui une priorité.

Les participants ont également fait référence aux opportunités qu’offrent les TIC pour ainsi favoriser l’accès aux soins de santé à travers les outils tels que l’ordinateur, le téléphone portable, la télémédecine et l’e-Santé. D’autres outils ont été évoqués à l’exemple de SMS for life : moyen de communication jugé efficace pour contacter en temps réel les populations dans les zones reculées afin de les prévenir contre tout autre risque sanitaire.

La formation et le renforcement des capacités constituent, en outre, un axe important pour le ministère de la Santé et de la Population de la République du Congo, en tant que pilier de la stratégie nationale de développement du système sanitaire.

Pross Ferdy, Brazzaville – Congo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here