Congo : signature d’un accord de partenariat pour la numérisation de l’Enseignement supérieur

0
1595
Signature de laccord pour la numérisation de l'Enseignement supérieur au Congo.

(CIO Mag) – L’objectif est la numérisation de l’enseignement supérieur en République du Congo. Un accord de partenariat a été signé le 17 septembre 2019, entre le Ministère de l’enseignement supérieur et le Consortium Franco-Chinois « Weidong ». Côté congolais, il a été paraphé par Bruno Jean Richard ITOUA, ministre de l’enseignement supérieur, et du côté Weidong, par son vice-président.

Cet accord vient concrétiser le Projet de numérisation de l’enseignement supérieur qui consiste à doter les 2.000 enseignants et 40.000 étudiants de l’Université Marien Ngouabi, en ordinateurs portables et en cartables numériques. Ce, en attendant l’opérationnalisation de l’Université Denis SASSOU NGUESSO. Encore en chantier, il devrait ouvrir ces portes en 2020. A noter que ce projet s’étend aussu aux Universités privées agréées par l’Etat.

Le Groupe Weidong s’engage donc à construire des datas centers, fournir des tablettes numériques, et assurer la formation des hauts cadres congolais en TIC. L’offre de formation tiendra compte également de la gestion de la scolarité, la gestion des informations, l’orientation et le suivi académique, la création de l’Université virtuelle, ou encore la construction des studios multimédias pour les enregistrements.

Le e.Administration et le e.Education, deux concepts qui rentrent dans la droite ligne du Plan National de Développement (PND) 2018-2022. Mais aussi dans le projet de société du Président de la République Denis SASSOU NGUESSO, qui consacre une part importante à la promotion des métiers liés aux numérique, pour l’employabilité des Jeunes.

Cet accord, faut-il le souligner, a été signé en présence des membres du DCI Club, Congo (Organisation Congolaise des Directeurs de la Communication et des systèmes l’Information) qui a réussi a regroupé les trois (3) parties, travail avec le consortium depuis 4 ans de manière à arrimer le pays à l’économie numérique grâce au service moderne offert par  »le Groupe Weidong ».

Le représentant de l’Ambassade de France au Congo et le vice-président du groupe pensent que à travers ce projet pilote illustre un modèle d’une collaboration tripartite (Chine-Congo-France). Le Ministre de l’Enseignement supérieur qui s’est rejoint de l’aboutissement du projet TIC’SUP (Technologie de l’Information et de la Communication de l’Enseignement Supérieur), a par ailleurs souligné à cette occasion que le Ministère des Finances, le Ministère des Postes, Télécommunications et de l’Economie Numérique sera forcément associé à ce projet, le ainsi que la société Civile.

La signature de cet accord est une base excellente que les experts vont parachever. Le projet TIC’SUP consiste à introduire et à développer les technologies et des usages du numérique dans le système d’enseignement supérieur congolais. Il s’agit de transformer les acteurs de l’université, étudiants, enseignants, personnels et dirigeants en utilisateurs avertis, voire en développeurs de technologies numériques afin d’améliorer l’efficacité des enseignements et des apprentissages de manière à faire de l’enseignement supérieur congolais un moteur de développement du pays.

La mise en place du projet TIC’SUP est l’expression d’une volonté politique forte de moderniser l’enseignement supérieur cau Congo pour améliorer l’employabilité de ses diplômés.

Pross Ferdy, Brazzaville

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here