Côte d’Ivoire / Développeurs informatiques : « Quelles ressources humaines pour aller au numérique à l’horizon 2020 ? »

0
642
Christophe Konan, président de l’Association Interafricaine de Développeurs Informatiques (AIDev).

(CIO Mag) – Des développeurs de logiciels qualifiés en nombre insuffisant. Des étudiants en Informatique qui sortent des grandes écoles sans maîtriser véritablement le langage de programmation. Un écosystème numérique qui n’offre pas suffisamment de possibilités d’apprentissage aux développeurs diplômés pour monter en compétence.

Dans ces conditions, est-ce possible à la Côte d’Ivoire de tenir son pari de se positionner en hub technologique régional ? Quelles ressources humaines faut-il à cet Etat d’Afrique de l’Ouest pour se hisser parmi les plus performants dans le domaine du numérique ? C’est pour répondre à toutes ces questions que l’Association Interafricaine de Développeurs Informatiques (AIDev) organise, le jeudi 27 avril 2017 à Abidjan, une conférence sur le thème « Quelles ressources humaines pour aller au numérique à l’horizon 2020 ? »

Dans un communiqué transmis à notre Rédaction, mercredi 12 avril, l’AIDev précise que cette conférence vise surtout à réunir autour du thème susmentionné, l’ensemble des acteurs de l’écosystème digital ivoirien (autorités politiques, patrons d’entreprises, responsables de l’administration publique, professionnels des TIC, etc.), en vue de pousser la réflexion sur le métier de développeur de logiciels, et créer par la même occasion un vivier de compétences locales. « A l’instar de l’Académie Mimos SIFCOM dans le monde du football, il s’agit de dresser le podium pour permettre à nos jeunes développeurs d’exprimer leur génie. Cette conférence sera, en outre, l’occasion de présenter l’AIDev : une plateforme permanente de formation et de promotion des développeurs informatiques », déclare Christophe Konan, expert en conception du développement et de gestion des systèmes d’information, président-fondateur de l’AIDev.

D’après le communiqué, Indiens, Chinois et Vietnamiens développent des industries performantes sur le marché des logiciels informatiques alors que les Africains, qui lancent tout-azimut des projets de gouvernance électronique, peinent à se doter de compétences dans les langages de programmation orientés objet (C++, Java, Python, JavaScript, Ruby, HTML, etc.). Ayant pris la mesure de la situation, l’AIDev veut soutenir le gouvernement de Côte d’Ivoire, en promouvant le métier de développeur de logiciel et en constituant un référentiel de compétences locales pour contribuer activement à la transformation numérique en cours.

« L’ambition de l’AIDev, précise Christophe Konan, est d’amener la Côte d’Ivoire à quitter le confort du wagon de la consommation pour évoluer vers les salles de machines, aller au charbon, pour prendre sa place dans la révolution nouvelle en cours.»

Anselme AKEKO, Abidjan

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here