Côte d’Ivoire : des femmes initiées à la technologie Blockchain

0
1196
Kassim ASSIROU, Christelle ASSIROU, Présidente de femme et TIC Côte d’Ivoire, Promotrice de la formation et Larba Nadieba.

(Cio Mag) – Faire des femmes des as de la technologie Blockchain actuellement portée en grande majorité par les hommes. Voilà qui a motivé le réseau « Femme, Numérique et Développement » (FENUD) et l’ONG ivoirienne « Femmes & TIC », a organisé un séminaire régional à l’intention d’une vingtaine de femmes, fin octobre à Abidjan en Côte d’Ivoire. Les participantes, des responsables de la sécurité des systèmes d’information (RSSI), Directeur des Systèmes d’information (DSI), architectes et développeurs, chefs projets, administrateurs réseaux, ingénieurs et bien d’autres profiles IT ont été conviées à ce séminaire animé par des experts qualifiés en Blockchain. L’idée, c’est de le les inciter à « Devenir des expertes techniques Blockchain ! », comme l’indiquait le thème de la formation.

La Blockchain démystifiée

Plusieurs thématiques ont été abordées notamment : « coup de projecteur sur la Blockchain » ; « propriétés et principes de la Blockchain » ; « fondation et fondements cryptographiques de la Blockchain » ; « évolutions et état de la Blockchain ». Ces thématiques ont permis d’expliquer aux participantes, en langage accessible, la technologie Blockchain, ses enjeux et les opportunités qu’elle présente. Occasion pour les formateurs d’exposer, entres autres, les défis juridiques et réglementaire, la typologie des gouvernances et impact sur la confiance, la définition des critères de comparaison des plateformes de mise œuvre de la Blockchain …pour ne citer que ces quelques points.

En amenant ces femmes à comprendre la technologie Blochchain et ses enjeux, le but de l’exercice était de leur redonner confiance, notamment celles qui voudraient s’y investir. Il s’agissait surtout de démystifier la Blockchain et donc de réduire l’inégalité du genre dans les différents usages de cette technologie.

Des championnes de la Blockchain

A l’issue de ce séminaire de formation, les 20 participantes venues de 10 pays d’Afrique sont appelées à devenir des références. Mieux, elles sont appelées à transmettre l’envie d’en-savoir plus à leurs paires. Elles, devront désormais mieux comprendre et évaluer des projets Blockchain et les services associés. Les éléments de compréhension qui leur ont été transmis font d’elles des « futures championnes » de cette technologie émergente. Le séminaire leur a aussi outillé en évaluation des projets basés sur la Blockchain et contribuant à atteindre les objectifs du développement durable.

Une expertise de haut niveau

Des experts qualifiés ont eu en charge la formation des participantes au séminaire. Le principal, Larba NADIEBA. Ingénieur diplômé en télécommunications et technologie de l’information de l’Université des sciences appliquées GSO de Nuremberg ; il est membre du conseil d’administration de Detecon Blockchain Community (DBC), responsable des services financiers, du secteur pharmaceutique et des soins de santé. Membre fondateur de Healthchain (communauté Blockchain créée par l’industrie pharmaceutique et Deutsche Telekom et hébergée par MERCK), Larba NADIEBA détient un MBA en commerce international spécialisé sur les marchés à faibles revenus et intermédiaires.

Il aura été assisté par le Directeur Général Adjoint de la Société SMILE CÔTE D’IVOIRE, intégrateur de solutions informatiques open source. Kassim ASSIROU est un consultant en Système d’informations. Ingénieur en réseau télécoms et pétrole, il détient est titulaire d’un Master en Management de Projets

Souleyman Tobias

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here