ADISI-Cameroun, l’exemple du numérique au service de la société civile

0
797
Paul Joel Kamtchang

(CIO Mag) – Au Cameroun, l’association ADISI-Cameroun a été l’invitée d’honneur de « Novembre Numérique ». Véritables nid d’activiste du web, ADISI-Cameroun est l’une des animatrices de l’écosystème numérique du pays. Son Secrétaire Exécutif, Paul Joël Kamtchang a eu le privilège d’exposer, aux participants à la rencontre, l’utilisation du numérique par la société civile camerounaise. Exemple à l’appui, M. Kamtchang a évoqué le projet phare de son association porté sur le datajournalisme, puis le nouveau bébé d’ADISI-Cameroun, le Fack Checking, pour lutter contre les fausses informations sur la toile.

Le mois des cultures numériques se tenait dans une quarantaine de pays. Et, au Cameroun, c’est l’Institut Français, IFC qui l’a accueilli. « Le numérique a révolutionné le travail de la société civile en Afrique », a indiqué le Secrétaire Exécutrif d’ADISI-Cameroun le long de son exposé. Parlant de la Civic tech, thématique au cœur de la rencontre, Paul Joël a souligné qu’elle constitue « une approche basée sur le numérique permettant le rapprochement entre les élus et les citoyens, les gouvernants et les gouvernés ». Toujours exemple à l’appui, ADISI-Cameroun a expliqué au public le contour de son projet de la Civic tech dans la Commune de Douala 3ème. Elle y promeut l’accès à l’information locale pour favoriser la participation citoyenne basée sur l’accès à l’information et aux données publiques.

A noter que l’événement a reçu le soutien de l’ambassade de France au Cameroun. Sur les cinq continents, il permettait de à l’Institut français et le réseau culturel français à l’étranger « de mettre en avant partout dans le monde, chaque année au cours du mois de novembre, les cultures numériques dans leurs formes les plus diverses. »

Souleyman Tobias

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here