Côte d’Ivoire : la reine Máxima des Pays-Bas à Abidjan pour soutenir l’inclusion financière et numérique

S.M. la reine Máxima des Pays-Bas. Photo ONU

La reine Máxima des Pays-Bas sera du 13 au 14 juin en Côte d’Ivoire, en sa qualité de mandataire spéciale du secrétaire général des Nations Unies pour la promotion de services financiers accessibles à tous, qui favorisent le développement (UNSGSA).

(Cio Mag) – C’est le premier voyage qu’elle effectuera physiquement dans un pays, en sa qualité de mandataire spéciale du secrétaire général des Nations Unies pour le financement inclusif du développement, depuis la pandémie de Covid-19. Du 13 au 14 juin, la reine Máxima des Pays-Bas sera en Côte d’Ivoire pour soutenir un éventail de priorités en matière de finance inclusive en étroite collaboration avec les principaux dirigeants et parties prenantes du pays, a appris Cio Mag.

Selon le Bureau du coordonnateur résident (BCR) des Nations Unies en Côte d’Ivoire, des entretiens sont prévus avec la Première dame, Dominique Ouattara, impliquée dans la microfinance féminine.

En plus du Premier ministre, Patrick Achi, et du Vice-président Tiémoko Meyliet Koné, l’avocate spéciale des Nations unies pour la finance inclusive s’entretiendra avec le ministre des Finances, Adama Coulibaly, et des ministères concernés par l’inclusion financière, notamment le ministère de l’Agriculture et du Développement rural, et le ministère du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME. En outre, la reine Máxima participera au Forum des chefs d’entreprise d’Afrique 2022, qui se tiendra à Abidjan le 13 juin.

Finance numérique

Tirée par l’adoption fulgurante du mobile money, avec plus de 20 millions d’abonnés au quatrième trimestre 2021 (Cf. Artci), la Côte d’Ivoire est à l’avant-garde de l’inclusion financière en Afrique de l’Ouest. Aussi, le pays connait un fort engouement des investisseurs pour la finance numérique, stimulé par des facteurs favorables tels que la jeunesse de la population, l’augmentation de la pénétration des smartphones, l’Internet haut débit et l’importante population non bancarisée, comme stipulé par la Banque mondiale dans son rapport de novembre 2020 sur l’inclusion financière, en collaboration avec l’Agence de promotion de l’inclusion financière de Côte d’Ivoire (APIF-CI).

Malgré ce dynamisme du marché, des femmes, des petites entreprises et le secteur agricole souffrent d’un déficit d’accompagnement. Selon le communiqué du BCR, ces groupes vulnérables seront au cœur du plaidoyer de la reine Máxima des Pays-Bas. Ainsi, les échanges avec les parties prenantes porteront tant sur le financement des PME, la fintech inclusive que sur l’inclusion financière numérique des femmes et le financement agricole.

Après la Côte d’Ivoire, la reine Máxima des Pays-Bas se rendra du 15 au 16 juin au Sénégal, où des entretiens sont également prévus avec le Président Macky Sall, le ministre des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo, et le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération Amadou Hott.

Anselme Akéko

Responsable Editorial Cio Mag Online

Journaliste numérique (économie numérique, High tech, cybercriminalité, inclusion numérique & financière, transition digitale...). Passionné de web journalisme, Anselme Akéko est Responsable Editorial Cio Mag Online et Correspondant en Côte d'Ivoire. En savoir plus.
WhatsApp : +225 05 55 46 49 94

View All Posts