Côte d’Ivoire : le Patronat pour un usage accru du numérique

0
1084
(Photo CGECI)
(Photo CGECI)

 

A l’occasion de la Semaine mondiale de l’entrepreneuriat qui s’est ouverte le lundi 17 novembre dernier, et dont la clôture est prévue ce dimanche 23 novembre, la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) a organisé, ce mardi 18 novembre, à la Maison des entreprises, un workshop sur l’économie numérique, autour du thème « Booster sa productivité grâce au numérique ». Ce clin d’œil à la technologie a permis aux dirigeants d’entreprises et aux responsables de l’Administration de débattre sur les mécanismes innovants en matière de Tic, capables de développer des entreprises de sorte à les rendre compétitives sur le marché mondial. Pour Patrick M’Bengue, président du Groupement des opérateurs du secteur des technologies et de l’information (Gotic), le choix de ce thème est judicieux d’autant que les Tic ont un potentiel élevé en matière de création d’entreprises mais aussi de productivité. Malheureusement, ce potentiel est sous-exploité. C’est pourquoi il adhère pleinement au projet de promotion des Tic comme vecteur de développement. Renchérissant à ses propos, Loukou Kouadio Michel, le président de la Commission Tic de la Cgeci a fait savoir que la migration vers le numérique est source d’avantages concurrentiels dont il faut tirer profit. A l’en croire, c’est pour faire la preuve de cette réalité, peut-être méconnue, que cet atelier s’est voulu une plate-forme interactive entre participants et experts. L’on retient également des propos de M. Loukou que la migration vers le numérique doit être une priorité clé des chefs d’entreprises pour rester compétitifs. « Tout simplement parce que l’impact de la numérisation se traduit en premier lieu par un gain de temps énorme et donc un gain de productivité », a-t-il ajouté. Poursuivant, il a souhaité que le choix du numérique sonne comme une nécessité vers laquelle toute population, outre les organisations entrepreneuriales, doit migrer. Quand on sait qu’un retard dans l’utilisation informatique fait perdre près d’un million de Fcfa par an, c’est difficile de lui donner tort. Se joignant à ce concert d’éloges du numérique, Ouattara Lakoun, directeur général de la Cgeci n’a pas manqué de souligner l’importance de l’usage des Tic qui participe à booster les activités et à doper la compétitivité des entreprises.

 

Anselme Akéko

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here