Côte d’Ivoire : les installations de la télévision numérique visitées par le Premier ministre Dunkan

(Cio Mag) – Le Premier ministre, ministre de l’Economie et des Finances, Daniel Kablan Dunkan, était hier matin dans le bâtiment technique de la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI) à Cocody, Abidjan, où il a visité les installations des signaux de réception et de transmission en Télévision numérique terrestre (TNT), dont le premier test a été lancé le 25 juin dernier à partir du centre émetteur d’Abobo, une autre commune de la capitale économique de la Côte d’Ivoire.

Accompagné du ministre de la Poste et des TIC, Bruno Nabagné Koné, ainsi que de la ministre de la Communication, Me Affoussiata Bamba Lamine, le Premier ministre a pu constater que le test d’Abobo a été un succès comme l’ont indiqué les opérateurs. De quoi réjouir Daniel Kablan Dunkan : « De même que la Côte d’Ivoire a été, je crois, l’un des rares pays africains à avoir la télévision en 1963, de même je pense qu’au niveau de la TNT on va faire aussi des merveilles : être l’une des télévisions numériques de qualité et pouvoir aider d’autres télévisions africaines à ce mettre aux normes », a-t-il affirmé.

Le premier ministre a félicité les acteurs engagés dans l’opération. Le coût du projet : 25 milliards de francs Cfa.

Pour sa part, la ministre de la Communication, Me Affoussiata Bamba Lamine a indiqué que le projet TNT, dont le coût est évalué à 25 milliards de francs Cfa, est un projet important pour notre la Côte d’Ivoire. « Parce que c’est la première fois qu’une telle technologie doit s’installer en Côte d’Ivoire, de sorte que pour le faire, nous avons eu besoin effectivement de nous mettre tous ensemble ; toutes les intelligences ont permis effectivement d’arriver à ce résultat », s’est félicitée la ministre de la Communication.

Expliquant le fonctionnement des équipements de la TNT au Premier ministre, le directeur des diffusions de la RTI, Seydou Coulibaly, a laissé entendre que ceux-ci permettent de regrouper plusieurs chaînes en un seul flux. « Et au niveau de la diffusion, au lieu d’avoir plusieurs émetteurs, un seul émetteur pourra émettre jusqu’à 6 chaînes », a-t-il dit.

A noter que l’Union internationale des télécommunications (UIT) a fixé la date limite du basculement dans la télévision numérique au 17 juin 2020, pour les pays diffusant en Très haute fréquence, comme la Côte d’Ivoire. Mais le pays a pris de l’avance, ce qui montre la détermination des autorités à migrer dans les meilleurs délais.

Par ailleurs, il est bon de souligner que cette migration ne nécessite pas le changement de poste téléviseur. Un simple décodeur suffira pour avoir les images en mode numérique.

 

Anselme AKEKO – Abidjan

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here