Côte d’Ivoire : les Tunisiens à l’assaut du marché de l’IT

0
1585

Consultafric

 

(Cio Mag) – Une quarantaine d’entreprises tunisiennes et plusieurs autres sociétés provenant du reste du continent africain seront présentes à Abidjan, du 17 au 19 février prochain dans le cadre d’une conférence ivoiro-tunisienne sur les TIC, dénommée Consultafric (Salon des TIC et des métiers du consulting). A en croire le commissaire général de Consultafric, Riadh Azaïez, qui vient d’animer une conférence de presse à Abidjan, à cet effet, cette nouvelle tribune permettra aux entreprises tunisiennes d’accompagner le secteur ivoirien des TIC. Qui est l’un des leviers qui permet au pays d’amorcer sereinement le virage vers l’émergence. C’est donc à juste titre que la première édition de Consultafric sera parrainée par le ministre ivoirien en charge de la Poste et des TIC, Bruno Koné, et son homologue de la Tunisie. Sous l’égide de l’Agence nationale des services de télécommunications universels (Ansut) de la Côte d’Ivoire, Consultafric aura pour mission de créer les conditions de l’appui tunisien, notamment dans le domaine du e-paiment, du m-banking, du web marketing, de l’e-administration et de l’e-finance. L’apport de ce pays du Maghreb s’étendra également à d’autres aspects de l’IT tels que la formation. L’accroissement de la fourniture en Internet et le développement de sociétés de services en ingénierie informatique (SSII) font partie des objectifs de Consultafric 2015.

 

Rappelons qu’en août 2014, un protocole d’accord réunissant des entreprises tunisiennes et ivoiriennes au sein d’une plateforme d’échange B2B, a déjà été signé, en Tunisie, entre le Groupement d’intérêt économique tunisien (Get’IT) et le Groupement des opérateurs des technologies de l’information et de la communication de Côte d’Ivoire (Gotic). Ceci, dans l’optique de mettre en commun leurs compétences respectives afin d’accompagner au mieux les entreprises des deux pays, en termes d’infrastructures, de plateformes, d’applications et de bien d’autres services. La signature dudit protocole entérinait également la création et l’ouverture d’un bureau de représentation du Get’IT à Abidjan, ouvrant ainsi la voie à un partenariat gagnant-gagnant.

 

Anselme Akéko

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here