Covid-19 : l’ARCEP-Bénin fournit des prestations exclusivement digitalisées

0
1002
Hervé Guèdègbé, Secrétaire général de l'ARCEP-Bénin

(Cio Mag) – En respect aux mesures gouvernementales de lutte contre la propagation du Coronavirus, l’Autorité de régulation des communications électroniques et de la poste (ARCEP Bénin) a décidé de la fourniture exclusive de ses prestations via les canaux digitaux. L’annonce a pris effet à partir du lundi 30 mars dernier.

« Dans le cadre de la mise en œuvre des précautions décidées par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19, l’ARCEP Bénin informe le public (opérateurs et fournisseurs de services des communications électroniques, opérateurs des services postaux, associations de consommateurs et administrations etc.), que toutes les correspondances (courriers, demandes, requêtes et autres) à l’attention de l’ARCEP Bénin peuvent être adressées via le lien : http://e-courriers.arcep.bj/ ou par e-mail : contacts@arcep.bj pour compter du lundi 30 mars 2020 », rapporte un communiqué signé par son Secrétaire général Hervé Coovi Guèdègbé le 25 mars 2020.

Au Bénin, l’ARCEP apporte son expertise au développement du secteur de l’économie numérique. Elle élabore des propositions adaptées aux cadres juridique, économique et sécuritaire dans lesquels se déroulent les activités liées à son secteur d’activité. L’ARCEP est chargée de veiller au respect des règles de concurrence saine, d’accès équitable aux marchés et de la régulation des tarifs fixés dans le secteur des communications et de la poste. Ses attributions s’étendent à la protection des consommateurs, le suivi de la qualité de service et la gestion de l’interconnexion.

Mesures préventives

La mise en œuvre des activités de l’ARCEP est impactée par l’avènement du Covid-19. En effet, le Bénin à l’instar des pays du monde est secoué par les contraintes nées de l’apparition et des ravages du Coronavirus. Pour protéger ses citoyens, l’une des premières mesures prises par le gouvernement fait obligation aux banques, supermarchés, bars, restaurants, entreprises et autres établissements recevant du public, de prévoir des mesures de protection et d’hygiène, et de faire observer par les clients et usagers, la distance de sécurité sanitaire entre eux.

Face à l’évolution de la situation, le gouvernement a décidé de l’établissement d’un cordon sanitaire autour des douze villes les plus exposées. Cette décision a été prise le 28 mars et permet aux responsables de structures d’Etat « d’évaluer [entre autres] la possibilité de télétravail de certains de leurs collaborateurs au besoin. » Pour ne pas prendre de risques, l’ARCEP a préféré fournir ses services via les canaux digitaux. « Les correspondances, les autorisations, les agréments et les récépissés de déclaration délivrés par l’ARCEP Bénin peuvent être également retirés par les mêmes canaux ci-dessus indiqués », renchérit le communiqué. Cependant, « l’ARCEP Bénin rassure que l’utilisation de ces canaux n’impacte aucunement le fonctionnement habituel des services rendus (délais de traitement et sécurité des dossiers). »

Michaël Tchokpodo, Bénin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here