POESAM 2020 : Sonatel lance le coup d’envoi

0
4814
La start-up SENEBOT, et sa CEO Maella Yobou, arrivée première l'année dernière pour l'édition du Sénégal.

(CIO Mag) – Les innovateurs désireux de prendre part au Prix Orange de l’entrepreneur social en Afrique et au Moyen Orient (POESAM) peuvent commencer à postuler. L’opérateur historique vient d’annoncer le coup d’envoi de la 10e édition qui, comme les précédentes, devrait mobiliser les acteurs de l’écosystème numérique au Sénégal et dans les autres pays. Ouvertes depuis le 9 mars dernier, les candidatures sont encore possibles jusqu’au 5 juin de la même année, à en croire le communiqué officiel publié par le service communication.

Promouvoir l’innovation comme objectif majeur

Mettre en avant la créativité des jeunes acteurs décidés à changer la donne et impacter plus que jamais le vécu des populations du continent et du Moyen Orient demeure l’ambition principale du concours initié par le groupe Orange et décerné par la Sonatel au Sénégal. Les candidats qui se lancent sont invités à se montrer innovants dans des domaines prioritaires en Afrique et même ailleurs comme la santé, l’éducation, l’agriculture, l’inclusion numérique ou encore le développement durable.

Un processus bien clair pour tous les participants

Pour les aspects pratiques, un jury local se charge d’abord de sélectionner les trois premiers projets destinés à représenter le Sénégal lors des Prix internationaux Afrique et Moyen Orient. Les trois lauréats du Sénégal reçoivent, à l’issue de l’étape nationale, des lots variant entre 3 et 5 millions de francs CFA, sans compter la possibilité qui leur est donnée d’une enveloppe pouvant atteindre plus de 16 millions et un accompagnement personnalisé dispensé par des connaisseurs pour une durée de six mois.

De jeunes innovateurs sénégalais se sont déjà bien distingués

Le Sénégal prend régulièrement part à cette compétition internationale à travers des start-up brillantes et qui ont laissé leur nom à la postérité. Il s’agit de Sen Vitale spécialisée dans la santé, Sunu Mbay axée sur l’agriculture, Own Labs qui parle d’enseignement, Matontine, spécialisée dans les systèmes de tontine en Afrique, 20sur20, dans l’éducation et de tant d’autres jeunes. « La détection de jeunes talents est au coeur de la stratégie d’Orange et de Sonatel », explique l’opérateur historique.

Elimane, Dakar

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here