Covid-19 / Maroc : pistage des populations, la CNDP insiste sur la confiance

0
2364

(CIO Mag) – Au Maroc, la volonté du gouvernement de mettre en place le pistage de la population via une application de « contact tracing » suscite interrogations et inquiétudes citoyennes dans le cas où les usages permis par cette technologie visant à maîtriser l’expansion de la maladie à coronavirus (Covid-19) n’étaient pas respectueux des droits humains et encadrés juridiquement.

Si la Commission nationale de contrôle de la protection des données à caractère personnel (CNDP) admet la gravité de la situation sanitaire et salue la politique proactive avec laquelle le gouvernement entend gérer la crise, notamment lors de la phase de déconfinement à venir, il insiste toutefois sur les risques de déploiement de cette application de tracing, en termes de respect de la vie privée.

« La CNDP insiste sur la nécessité de conforter la confiance, en particulier la confiance numérique : Si celle-ci n’est pas assurée, le nécessaire large usage de l’application s’en trouvera affecté et les résultats escomptés altérés », prévient la commission dans un communiqué transmis à CIO Mag.

Aussi, la CNDP préconise « que l’usage de ce type d’application soit déployé sur la base d’une confiance volontariste et non sur la base d’une obligation difficile à mettre en œuvre ».

Disposée à accompagner les autorités gouvernementales pour conforter le cadre de confiance numérique, la CNDP recommande de « veiller à garantir la complémentarité annoncée comme nécessaire entre le pistage et l’usage de cette application, d’une part, et la politique de dépistage et de tests au COVID19, d’autre part ». Pour la commission, « ces deux dispositions vont de pair », certes. Mais « l’insuffisance du dépistage peut remettre en cause l’intérêt du pistage ».

En outre, la CNDP a fait plusieurs recommandations pour veiller à ce que les données personnelles collectées dans le cadre du déploiement de l’application de « contact tracing » ne soient pas réutilisées « autrement que pour la finalité affichée ».

Lire l’intégralité du communiqué de la CNDP.

Anselme AKEKO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here