Cybercriminalité : de gros poissons alpagués au Mali

0
1027

(CIO MAG) – Les forces de l’ordre maliennes viennent de faire de nouvelles victimes dans les milieux de la cybercriminalité. D’après nos confrères de maliactu.net, la Brigade d’Investigation Judiciaire (BIJ) vient de mettre la main sur trois présumés arnaqueurs spécialisés dans l’escroquerie au moyen des technologies de l’information et de la communication. Le trio composé d’un Malien, d’un Ivoirien et d’un Camerounais se serait attaqué à des centaines de personnes. Le site malien donne des détails sur leur modus operandi. Les malfaiteurs se présentaient devant leurs victimes comme, soit des fonctionnaires de la Mission des Nations-Unies au mali (Minusma), soit des hommes d’affaires. Ils faisaient croire aux populations qu’ils offraient des postes au sein de la mission onusienne par exemple contre une énorme somme d’argent après avoir pris tout le temps nécessaire pour s’informer sur leurs victimes.

A en croire le site malien maliactu.net, c’est à la suite de plusieurs centaines plaintes concernant des millions escroqués que la Brigade d’Investigation Judiciaire a décidé de se jeter à leurs trousses. Le travail d’investigation n’a pas tardé à faire ses premiers effets. C’est ainsi que l’inspecteur principal de police Abdoulaye Sinaba qui vient d’être promu et son équipe ont mis la main sur le Malien Drissa Doumbia et le Camerounais Stéphane Ayuk Mfonjock. A en croire nos confrères, les mis en cause arrêtés dans la nuit du 28 au 29 septembre 2017 n’ont pas mis beaucoup de temps à reconnaitre les faits qui leurs sont reprochés après cinq ans d’exercice dans l’illégalité. Les responsables de la police ont une nouvelle fois appelé les usagers du Net à redoubler de vigilance. Il faut rappeler que les trois cyber-escrocs en question faisaient leur sale besogne en se servant notamment des réseaux sociaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here