Cybersécurité : Vladimir Poutine pour une coopération avec les Etats-Unis

Vladimir Poutine, lors de sa conférence de Presse le 16 juin 2021 à Genève. Capture d'écran France24

Constructif ! C’est le qualificatif utilisé par le Président russe, Vladimir Poutine ce 16 juin à l’issue de son premier tête-à-tête avec le Président américain, Joe Biden. Entre autres sujets de discussion entre les deux chefs d’Etat, la cybersécurité. Vladimir Poutine, lors de sa conférence de Presse, a appelé les experts russes et américains à collaborer pour répondre aux défis de leurs cyberespaces.

(Cio mag) – Qui de la Russie ou des Etats-Unis tente de menacer le plus le cyberespace de l’autre ? Une question de polichinelle que le Président russe, Vladimir Poutine, a abordée ce 16 juin. C’était, à la fin d’une rencontre avec son homologue américain Joe Biden, à Genève. Les deux pays n’ont pas cessé depuis longtemps de se renvoyer la balle, s’accusant mutuellement d’actes de cyberattaque.

« Chacune des parties à démontrer sa volonté de se rapprocher de l’autre. Nous nous sommes mis d’accord d’engager des consultations, en ce qui concerne la cybersécurité. Et c’est très important à mon avis », a répondu Vladmir Poutine à un journaliste.

Citant des sources américaines dont il a préféré taire les noms, Vladimir Poutine a confié à la Presse : « ces sources disent que la plupart des attaques dans le monde sont réalisées à partir de l’espace cyber des Etats-Unis, le Canada vient à la deuxième place. Ensuite, deux pays de l’Amérique latine, puis vient l’Angleterre. La Russie, les pirates russes ne rentrent même pas dans cette liste ». Le Président russe a aussi tenté de démontrer que son pays subit plus d’actes de piratage. « Durant l’année 2020, nous avons reçu des Etats-Unis 10 demandes concernant des cyberattaques supposées sur les différentes cibles au Etats-Unis et deux demandes cette année. Et à chaque fois nous avons envoyé des réponses très complètes. De notre côté, la Russie a envoyé 45 demandes en 2020 et cette année 35. Et, nous n’avons reçu aucune réponse des américains. Cela veut dire qu’il y a encore beaucoup de choses à faire », a fait observer le Président russe.

La Russie prête pour des discussions

Evoquant les enjeux de la cybersécurité, Vladimir Poutine a donc insisté sur des négociations pour identifier des interlocuteurs dans les deux pays. « Il faut arrêter les allégations. Il faudrait que les experts se mettent ensemble et travaillent dans les intérêts des Etats-Unis et de la Russie. Nous avons un accord de principe et la Russie est prête à le faire », a rassuré Vladimir Poutine.

Dans un langage diplomatique, Vladimir Poutine a déclaré qu’il n’était pas évident que les autorités américaines soient intéressées par les tentatives de cyberattaque qui visent le cyberespace russe. Le Président russe a vivement émis le vœu d’obtenir des accords avec les Américains.

Quelques jours avant la rencontre entre les deux Présidents, la cyberattaque contre le groupe brésilien, géant mondial de la viande, JBS a fait remettre cette question sur la table des discussions. Les Etats-Unis avait alors évoqué une possible réponse suite à cette attaque dont les instigateurs avaient été soupçonnés du côté de la Russie.

Souleyman Tobias

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE