Données mobiles : le trafic va exploser en Afrique mais dans des proportions limitées

(Cio mag) – Selon les estimations d’Ericsson rendues publiques le 16 juin 2021, le trafic moyen de données mobiles va exploser dans le monde dans les cinq prochaines années. À l’échelle mondiale, l’utilisation moyenne par smartphone, qui dépasse désormais 10 Go/mois, devrait atteindre 35 Go/mois d’ici à la fin de 2026. Néanmoins, cette bonne nouvelle cache des disparités par région. De 2020 à 2026, l’évolution du trafic de données mobiles par smartphone devrait connaître une croissance moyenne annuelle de 26% en Afrique subsaharienne et en Europe centrale et de l’Est, contre 36% en Asie du Sud-Est/Océanie, 31% en Amérique latine et 30% au Moyen-Orient / Afrique du Nord.

Cette disparité concerne en outre le volume de données utilisées. En dessous de 5 Go/mois actuellement en Afrique subsaharienne, ce volume ne dépasserait pas 10 Go/mois en 2026, tandis que les autres régions du monde devraient consommer entre 28 Go/mois et 47 Go/mois à cette période.

D’après les prévisions, l’explosion du trafic à l’horizon 2026 sera le fait des smartphones et de la vidéo. A l’exclusion du trafic généré par l’accès sans fil fixe (FWA), le trafic mondial de données mobiles a dépassé 49 EB par mois à la fin de 2020 et devrait être multiplié par un facteur proche de 5 pour atteindre 237 EB par mois en 2026. Un exaoctet (EB) comprend 1 000 000 000 (1 milliard) de gigaoctets (GB).

Anselme Akéko

Anselme AKEKO

Responsable Editorial Cio Mag Online

Journaliste économie numérique. Passionné de web journalisme, Anselme Akéko est Responsable Editorial Cio Mag Online et Correspondant en Côte d'Ivoire.
En savoir plus
WhatsApp : +225 05 55 46 49 94

View All Posts